Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 13:21

Paru dans FIGAROVOX - lefigaro.fr http://www.lefigaro.fr/vox/

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/06/09/31002-20160609ARTFIG00158-c-est-le-meme-terrorisme-islamiste-qui-frappe-a-tel-aviv-bruxelles-ou-paris.php

C'est le même terrorisme islamiste qui frappe à Tel-Aviv, Bruxelles ou Paris

Publié le 09/06/2016

FIGAROVOX/TRIBUNE - Des terroristes palestiniens ont tué quatre personnes à la terrasse d'une chocolaterie de Tel-Aviv. Pour Gilles-William Goldnadel, l'islamisme radical frappe en Israël comme en Europe.

Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est président de l'association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l'actualité pour FigaroVox.

L'attentat survenu hier à Tel-Aviv qui a vu deux terroristes palestiniens vider consciencieusement les chargeurs de leur kalachnikov sur des civils à la terrasse d'une chocolaterie, en ce compris une fillette de quatre ans, montre une fois encore que les mots de la guerre rangent l'État juif dans une catégorie à part. Je défie en effet le lecteur ou l'auditeur de bonne foi de trouver une seule fois ce mot défendu qui vient pourtant immédiatement à l'esprit, sous la plume ou dans la bouche d'un journaliste hexagonal pour qualifier les deux terroristes de ce 8 juin, qualifiés plus suavement «d'assaillants».

Il faudra m'expliquer pourquoi lorsque les djihadistes du 13 novembre ont procédé avec le même mode opératoire dans le quartier de la Bastille, le mot naturel a été utilisé naturellement et pourquoi il est banni lorsqu'il s'agit de la mort de civils d'Israël.
À la vérité, je connais très bien la réponse. Et nous la connaissons tous au tréfonds de nos esprits. Dans la bataille idéologique qui nous est livrée depuis 50 ans, il est des mots-clés qui ouvrent ou ferment les consciences. Un demi-siècle d'Islamo-gauchisme a décérébré la classe médiatique. En France, jusqu'à l'an dernier, les mots d'«islamisme» ou d' «Islamo-gauchiste» étaient strictement prohibés.

Mais les bombes et les balles des islamistes ont fait sauter les verrous d'une censure d'autant plus implacable qu'il était interdit de la dénoncer.

Cette censure existe encore s'agissant d'Israël. Elle signifie en creux, que l'usage du mot terroriste est réservé à l'assassinat de civils totalement innocents par des hommes totalement coupables.

Cette exigence conceptuelle était déjà difficile à faire accepter, s'agissant de la France, tant la perception de l'Autre, fut-il impitoyablement violent et sanguinaire, était pervertie par une mauvaise conscience xénophile et pathologique, qu'on préféra longtemps le nommer «fou solitaire» ou encore «déséquilibré».

S'agissant d'Israël, le verrou n'est pas prêt de sauter. Le récitatif palestiniste a été d'autant plus docilement accepté par l'idéologie dominante qu'il s'emboîtait parfaitement dans sa xénophilie maladive. Ce récitatif, dépourvu de tout esprit critique, à commencer par l'acceptation docile et mortifère de la violence terroriste a creusé son sillon dans les cerveaux travaillés. Il a transformé un conflit national et territorial assez banal en nouvelle question juive. Il faudra encore beaucoup de fillettes assassinées pour comprendre que l'islamisme radical, le racisme anti-occidental, la détestation du chrétien et du juif sont de la même graine de haine des deux côtés de la mer.

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Marcoroz 11/06/2016 08:40

Comme je l'avais montré à deux reprises, dès qu'il s'agit d'Israël il n'y a plus aucune différence entre la presse "de droite" et la presse "de gauche" ou même "d'extrême gauche" :

Dans le dernier exemple, qui date d'il y a trois ans, on constatait que les médias français nous racontent tous comme une seule voix que "les Palestiniens grelottent à l'approche de l'hiver", alors que la température était de +31°C dans la région en question :

http://marcoroz.over-blog.com/article-la-pluralite-de-la-presse-en-2013-121313392.html

Phil 14/06/2016 01:11

Ou quand ces même médias faisaient état que Tsahal aurait "fait exploser un barrage pour noyer Gaza sous les eaux" alors que cette même semaine les pluies avaient créé une mare d'eau de quelque mètres dans laquelle dix canards ne tiendraient pas. Photos satellites à l'appui.
Il n'y avait eu aucune "explosion de barrage".

Aucun autre pays qu'Israël ne subit autant de mensonges et de désinformation venant de la part des médias occidentaux.

Un jour, il faudra bien trouver à qui profite ce crime.

PJSC 11/06/2016 18:53

Eh oui, Marcoroz, mais peut-être faut-il en passer par là, qui sait ?
Lorsque l'on sait que la réalité c'est le pétrole - l'Angleterre et la France perdaient leurs bases au Moyen-Orient et Israël fut là pour remplacer cette base. - et qu’Israël est, d'une manière certaine, "notre survie", il y a de quoi éclater de rire, non ?
Et le pire est qu'au début nous avons laissé Israël se débrouiller seul et nous avons le culot de le fustiger depuis 1967 !
Vous savez ma manière de penser sur le sujet avec la conférence de presse de de Gaulle en novembre 1967 et sa rancœur de devoir se plier aux USA, rancœur qui s'est portée sur Israël "le peuple dominateur, fier et sur de lui." Le reste a suivi, l'antisémitisme est remonté à la surface laissant sa place à l'antisionisme. OUI, il ne faut pas nous européens nous voiler la face, ISRAEL est notre seule base au Moyen Orient et si, demain, nous le perdons......je ne veux même pas y penser.

paris 10/06/2016 18:53

Trouvé sur le net :


http://www.marianne.net/militante-du-parti-indigenes-republique-felicite-les-auteurs-attentat-tel-aviv-100243503.html

Coco 10/06/2016 08:34

L'islamo-gauchisme ? La détestation d'Israel dépasse les clivages droite/gauche. Le Figaro, qui n'est pas à ma connaissance un journal de gauche titre par exemple :

-Deux Palestiniens ouvrent le feu et font quatre morts dans le centre de Tel-Aviv
-Une militante du PIR félicite les auteurs de l'attaque à Tel Aviv

Et le best du Figaro : Tel Aviv : fusillade près d'un QG de l'armée.

Quant à l'Express qui n'est pas non plus à l'extreme gauche, il tente d'expliquer que c'est l'arrivée de Lieberman -avec tous les poncifs habituels pour qualifier Lieberman- qui a déclenché cette 'attaque'.

C'est l'ensemble de la presse française qui est vérolée.

PJSC 09/06/2016 22:47

Cher Maître, votre chronique fait un tabac sur le Figarovox.
Cela dit, j'ajouterai ici que, chaque jour que D.ieu fait, nous devrions remercier Israël, il est le gardien de notre survie, notre base avancée au Moyen Orient et il faut être vraiment stupide pour ne pas l'avoir compris.....

Olivier Géhin 09/06/2016 15:46

Cher Maître, le mot terroriste est encore trop faible pour désigner ces Palestiniens tout comme le mot "jeunes" ne devrait pas désigner ceux qui sont parfaitement identifiés sur notre sol comme d'authentiques salauds.

Articles

Catégories