Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 16:51

valeurs-actuelles-logo-webPARU SUR LE SITE Valeurs Actuelles

http://www.valeursactuelles.com

 

http://www.valeursactuelles.com/soci%C3%A9t%C3%A9/fran%C3%A7ais-ne-marcheront-plus20131202.html

 

L'oeil de Goldnadel

2 décembre 2013

 

Les Français ne marcheront plus ! Par Gilles-William Goldnadel


Chaque semaine, Gilles-William Goldnadel propose aux lecteurs de Valeurs actuelles son Regard sur l'actualité. Aujourd'hui, il profite de la sortie du film La Marche, pour expliquer que, contrairement aux idées reçues, les Français ne "marchent" plus.


Le Monde a le sens de l'euphémisme: La marche « contre le racisme » de samedi dernier aurait eu un résultat « en demi-teinte ». La vérité, qui est rarement dite sur ce sujet fâchant, est qu’il s'agit bel et bien d'un flop. Ceux, dont je suis, qui considèrent que les associations soi-disantes « antiracistes », organisatrices, avec les syndicats d'extrême-gauche, de cet événement raté, sont les premiers fourriers du racisme, ne bouderont pas leur plaisir.

La vérité, s'il faut la dire, est que les gens ne marchent plus. Ils ne marchent plus dans la combine des années 80 imaginée par les socialistes et leurs potes à la menotte jaune pour terroriser tous ceux qui considéraient que l'immigration incontrôlée n'était pas forcément une chance pour la France.

Ils ne marchent plus pour croire un seul instant que les dérapages racistes d'une minute doivent alimenter fébrilement la chronique médiatique et politique de la France pendant un mois.

Ils ne marchent plus pour accepter un antiracisme de pacotille, à la morale sélective, qui voudrait faire croire que les blancs sont forcément coupables, et jamais victimes.


Ainsi, je participais il y a quelques jours à un débat télévisé sur une antenne du service public, consacré à l'improbable montée du racisme en France. En hors-d’œuvre, nous fut proposée une rétrospective des derniers incidents racistes répertoriés dans le pays ces dernières années. Bien entendu, le document se termina sur les insultes contre la Garde des sceaux. Je fus obligé de protester contre le fait que pas un mot, pas une image ne rappela qu'il y a quelques mois, un fanatique pénétrait dans une école juive pour massacrer des enfants juifs, parce que juifs.


Pour toute réponse, ma contradictrice, ministre socialiste, ancienne présidente du MRAP, et organisatrice de la manifestation ratée, cru devoir m'objecter niaisement, que l'assassin avait tué également des musulmans quelques jours auparavant. Ce qui était objectivement exact, mais subjectivement inepte, puisque chacun sait que Mohamed Merah s'en était pris aux uniformes que portaient les malheureux militaires, pas seulement musulmans. Et me voilà, au risque d'être taxé de communautariste dans la concurrence victimaire, réduit à faire observer subsidiairement la différence vertigineuse d'échelle entre un assassinat d'enfants passé sous silence et une injure outrancièrement surexposée. Le réflexe mauvais de la ministre socialiste, correspondant très exactement au mauvais réflexe « antiraciste » qui exaspère désormais légitimement la majorité des Français: Merah ne pouvait pas être raciste, parce qu'il ne s'appelait pas Martin.

Les gens ne marchent plus avec ces antiracistes hémiplégiques qui veulent faire croire, contre l'évidence aveuglante, que les racistes, et plus généralement « les fascistes » ne se recrutent que sur l'hémisphère droit de la mappemonde politique.

Ainsi que je le faisais remarquer la semaine dernière, c'est un fasciste de la pire espèce, tirant sur un photographe de presse, qui se dissimulait sous le masque de l'antifascisme d'ultra-gauche autoproclamé.


On ne le rappellera jamais assez: Contrairement à toutes ses attentes, tous les crimes antisémites mortels qui ont ensanglanté le sol français depuis la fin de la deuxième guerre mondiale n'émanaient pas de l'extrême droite occidentaliste, mais de l'extrême gauche ou de la radicalité islamique, jamais visées par l'antiracisme de pacotille. Celui-ci avait réussi, après Copernic, après la rue des Rosiers, à faire descendre les Français dans la rue, en leur faisant prendre des vessies islamistes pour des lanternes nazies.

Aujourd'hui, ils ne marcheraient plus.

Mais rien n'y fait. La gauche antiraciste est indécrottable. Même la Licra, de loin la plus éclairée et présidée par un homme respectable, retourne à ses vieux errements. Ainsi, on apprenait qu'elle avait décidé de renoncer à réclamer des comptes judiciaires à l'ineffable Siné pour ses propos répugnants à l'encontre du mariage judaïque du fils Sarkozy, « parce qu'elle avait tellement à faire ailleurs. »

Entendez par là, qu'on ne va s’épuiser (surtout son crédit médiatique) à poursuivre le racisme d'extrême-gauche…


Déjà, il y a longtemps, lorsque le dessinateur imprécateur avait éructé contre les juifs à l'antenne de Carbone 14, comme jamais un extrémiste de droite ne s'était permis de le faire publiquement depuis 60 ans, il m'avait fallu me substituer, via Avocats Sans Frontières, in extremis au désistement de la même association pour sauver la procédure. Hémiplégie quand tu nous tiens…

Même s'agissant de « la Marche des beurs », les Français ne veulent plus marcher. Ils veulent bien considérer favorablement le mouvement intégrationniste, égalitaire, pacifique et laïc des années 80.


Mais certainement pas la propagande outrancière, menée par les radios de service public, qui accompagne un déjà bide, sur fond d'un air de music rap’ appelant à l'autodafé contre Charlie hebdo le caricaturiste.

En début de semaine, un quotidien se faisait l'écho du blues de ces associations antiracistes autoproclamées, se sentant, dans un dernier éclair de lucidité, ringardisées et vécues désormais comme des petites marquises infatuées, voyant la manifestation à venir, comme leur dernière planche de salut.


Les Français n'ont pas marché et ne marcheront plus.

C'est la meilleure nouvelle qu'on pouvait espérer pour avancer vraiment contre le vrai racisme.

 


Si je ne le dis pas, alors qui va le dire ?

En dépit des vantardises de l’Humanité, la manifestation anti-taxes de Mélenchon a elle aussi fait flop.

Il est vrai que Front de Gauche et P.C. sont aussi crédibles pour lutter contre l’impôt injuste que S.O.S. Racisme contre le racisme.


Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Coco 13/12/2013 07:06


@Phil


 


Les journalistes sont exactement comme la plupart des ONG ou des associations anti-mal ou pro-bien. Sous cette prétendue information, il y a des militants, des ideologues, de la meme espèce
que ceux que l'on trouvait derriere les mouvements 'pacifistes' des années 70/80. Je ne crois pas une seconde à l'information.


Il est bien dommage que la droite, partout dans le monde, néglige le combat pour la prise en main des médias comme pourtant le ferait le plus crétin des putchistes.

Phil 12/12/2013 22:44


@ Coco


("Entendons-nous les journalistes se plaindre que les autorités françaises les empechent de faire leur metier dans ce conflit ? Les entendons nous parler d'exécutions sommaires, de
blessés achevés et d'extermination ?"


Imaginez ce qui se passerait si Israel interdisait aux journalistes de témoigner des combats lors d'interventions a gaza.")





Il faut souligner que les torchonistes sont bien mieux logés (aux frais de leurs "employeurs") au Hilton de Tel Aviv qu'à Banghi ou à Bamako.


 


Cela explique peut-être une partie du problème.

Estefania 12/12/2013 20:26


Je viens de lire votre dernier article "qui veut sauver l'Humanité?" dans le VALEURS ACTUELLES que je viens d'aller chercher.


Je retire donc, mon apostrophe ainsi que toutes les vilaines choses que j'ai pu écrire (et surtout penser) précédemment.


En vous remerciant, je m'en vais lire mon magazine.

Estefania 12/12/2013 14:42


Oh! Maître Goldnadel! Où êtes vous? Où est passé votre article de cette semaine? Il s'est passé des choses...


Mandela est mort, Michelle OBAMA a fait une scène à son mari pendant la cérémonie (ok, c'est plutôt une info pour Closer mais c'est marrant), Peillon persiste à nous pourrir la vie,
N.Sarkozy va peut être créer son parti et ne veut pas voyager avec Hollande, Borloo va visiter le Tyran (pardon, l'Iran)...


Vous ne pouvez pas être en manque d'inspiration, pas vous!


Pardonnez mon insolence. Je suis comme une enfant gâtée, trop bien habituée à son rendez-vous hebdomadaire sur votre blog et à mon valeurs actuelles du jeudi, qui fait bondir une des vendeuses de
la librairie (mon plaisir sadique).


PS : s'il s'agit d'un coup de pompe, je suis capable de suffisemment de mansuétude pour tendre la main, fort généreusement, aux âmes les plus épuisées...enfin, presque avec générosité...


La contre partie étant la lecture de votre prochain article.

Palmoni 11/12/2013 20:07


Absolument.


D'ailleurs, le terme "insurgés" est curieux. On pourrait appeler comme ça, entre autres, les révolutionnaires de 1789.


Mais alors, on tue des "insurgés"? Quid du procès? Quelles sont les chefs d'accusation d'ailleurs?


Liquidations extra-judiciaires? Cela s'appelle des crimes de guerre? 


On se gargarise depuis longtemps du rôle joué par la France (de Mitteron d'ailleurs) au Rwanda des massacres de 1994.


Gageons qu'on ne tardera pas à se gargariser du Mali, Centre-Afrique etc...

Articles

Catégories