Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 12:22

« N’ayons pas peur de poser la question blanche » ?

 

Gilles-William Goldnadel, Président de France-Israël – Alliance Général Kœnig interviewé par Patrice de Méritens dans le Figaro Magazine de cette semaine (N°219 – du 19/02/11), à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage « Réflexions sur la question blanche » Jean-Claude Gawsewitch Editeur, 300 p, 22,90 €.

 

Pour lire l’article, cliquez sur ce lien :

http://www.france-israel.org/bqimages/Fig-mag%20Goldnadel.pdf

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Phil 25/02/2011 17:44



Normal... Après lui avoir fourni durant des années des tanks, des Mirages et des jets privés, ils veulent avoir le privilège de lui fournir la corde pour le pendre.


Comme les ricains avec Ben Laden (quoique...).



Coco 25/02/2011 09:13



La France et l'Angleterre veulent saisir la CPI au sujet de Kadafi.


 


Quel culot ! Les complices d'un assassin prétendent devenir les avocats des victimes lorsque l'assassin est arrété.


 


Y'a vraiment de quoi les detester.


 


 


 


 



Coco 25/02/2011 04:45



Cette révolte arabe est formidable. Faut comprendre qu'elle rappelle le 'ché', le 'petit livre rouge' de la jeunesse de tous ces gauchistes et parmi eux, l'état major de jcall et son troupeau.


 


Lorsque les réfugiés arabes débarqueront par millions en europe, c'est encore eux qui favoriseront leur entrée. Les 'blancs' auront alors quelques autres bonnes raisons de voir le juif là ou il
n'y a qu'un vulgaire gauchiste.



palmoni 25/02/2011 00:49



A les entendre tous les 'errements' datent de Sarko.


MAIS aux années 70, la France de Giscard et Chirac livrait déjà un réacteur nucléaire clairement militaire à l'Iraq de Saddam.


Et les deux Dupond disaient: 'il est bien, il est laique'....


A force de se déculotter la pute fini par le faire gratos.



Phil 24/02/2011 21:21



À ce jour, il n'y a que les Suisses qui ont osé le réferendum.


 


Et le résultat fut net et sans appel.


 



Articles

Catégories