Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 11:59

 

PARU SUR LE SITE Valeurs Actuelles


http://www.valeursactuelles.com

http://www.valeursactuelles.com/soci%C3%A9t%C3%A9/finkielkraut-bient%C3%B4t-immortel


9 avril 2014

Finkielkraut bientôt immortel ? Par Gilles-William Goldnadel

 

L'oeil de Goldnadel. Chaque semaine, Gilles-William Goldnadel propose aux lecteurs de Valeurs actuelles son Regard sur l'actualité. Aujourd'hui, il revient sur la candidature d'Alain Finkielkraut à l'Académie française.

 

À en croire les gazettes, Alain Finkielkraut rencontrerait de vives difficultés pour se glisser sous la Coupole du quai Conti. Certains immortels lui reprocheraient ses fermes positions sur l'identité nationale de la France. Une autre, ses sympathies pour l'identité nationale juive. Un académicien aurait dégainé son épée au cri de : « le Front National ne doit pas rentrer à l'académie ! ». Et pourquoi pas, tant qu'on y est : « notre habit ne doit pas devenir vert-de-gris ! » ?

À en croire l'auteur de « l'identité malheureuse », Mme Danièle Sallenave, fraîchement immortalisée, ne lui pardonnerait pas ses sympathies pro israéliennes.

 

Dans une précédente chronique, dans ces mêmes colonnes, je rappelais qu'Edgar Morin avait commis dans le Monde un article sinon immortel, au moins impérissable, dans lequel ce théoricien de la rumeur d'Orléans inventait de toutes pièces un massacre en Palestine et écrivait « que les juifs trouvaient plaisir à humilier les palestiniens ». Edgar Morin a fini par regretter ce vilain article qui lui aura valu une condamnation par la cour d'appel de Versailles, annulée par la Cour de Cassation au regard de la liberté d'expression.

 

Danièle Sallenave, académicienne, était l'autre rédactrice de cet article mémorable.

 

Je ne suis plus très sûr de souhaiter l'immortalité à Alain Finkielkraut.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Palmoni 13/04/2014 18:32


Ne monte pas sur des grands cheveaux, Phil. T'as pas les moyens. 


 


L'unique chose d'intéressante dans ton machin ci-dessus est le "père-la morale" dont tu m'affubles.


Où ai-je parlé de morale? Il n'en est question nulle part chez moi.


 


Il est question uniquement d'efficacité de gouvernance et de son lien indubitable avec l'existence d'une presse critique faisant contrepoids. 


 


La morale, c'est autre chose, hors sujet ici. 

Phil 13/04/2014 12:50


A Palme Honnie (n°15) le père-la-morale:


 


Si je veux dire torchoniste, je dirais torchoniste.


 


Tu dis: "Mieux vaut les avoir tels quels que de ne pas en avoir du tout.


Et il n'existe pas de chemin intermédiaire: c'est avec ou sans."


 


Et moi je dis que s'il se trouvait sur le sol français 5000 torchonistes de toutes les nationalités qui contesteraient du matin au soir la légitimité de l'occupation française de
la Bretagne, de la Savoie, du Pays Basque, de la Guyane, des Antilles et de La Réunion, cela ne se passerait certainement pas comme ça.

Coco 13/04/2014 11:06


Le parallele que je fais, il est dans la perception du conflit : occupants/occupés. Ce que je dis et que je te répète, c'est que ce sont les accords d'oslo -qui reconnaissent une
occupation israelienne et le droit légitime des arabes a un Etat en Judée Samarie- qui ont forgé cette perception et établi ce parallele que l'on peut faire avec l'algérie. Répondre que la france
s'en est mieux sortie que l'algérie confirme le fondement de la comparaison et donc de la méconnaissance totale des racines du conflit. C'est ça que les accords d'oslo ont
réussi a faire. Un jour viendra ou l'on reconnaitra que Rabin et ses accords de paix ont été l'un des plus grand fléau pour Israel.


 


Quant a la France qui s'en serait bien sortie, j'en doute. Mais c'est un tout autre sujet.


 

Palmoni 13/04/2014 10:04


En revanche, Coco, ton 13:


Tu sembles vouloir tirer un parallèle entre les accords d'Evian (1962) et ceux d'Oslo (1993). Je ne suis pas certain que le parallèle soit fondé, mais passons. 


 


Cela dit, dans l'intérêt de la position qui est la tienne tu devrais éviter cet argument.


Car on pourrait te rétorquer que la France est ressortie des accords d'Evian bien plus forte. Nonobstant les dégàts collatéraux qui tu mentionne, le bilan pour la France en est très largement
poitif. Bon débarras, l'Algérie. 


Ce qui n'est absolument pas le cas de l'Algérie, mal barrée, en piteux état et sous la menace d'une guerre civile islamo-djihadiste jamais éteinte, malgré (à cause de...) sa richess en
hydrocarbures. 


 


Idem pour l'ensemble de l'empire colonial africain français: bon débarras. 


 


Ton argument est donc à double tranchant. J'abrège.

Palmoni 13/04/2014 09:32


D'accord avec le 12 de Coco; je n'ai jamais prétendu que la presse française était un modèle du genre. 


Notamment l'audiovisuel de masse (radios, TV), fréquemment inféodé, aux ordres, cachant souvent un grand conformisme politiquement correcte sous une (im)posture de ricanement
sarcastique permanent.  


Et ça ne rate pas, ça confirme mon postulat: ce pays va mal et aucune amélioration à l'horizon.

Articles

Catégories