Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 16:42

ARTICLE PARU SUR LE SITE « ATLANTICO, un vent nouveau sur l’info » : http://www.atlantico.fr

 

http://www.atlantico.fr/decryptage/charlie-hebdo-air-france-islamiste-catholique-papandreou-218773.html

 

La semaine Goldnadel

Publié le 7 novembre 2011

Grèves ou islamisme, le syndrome de Stockholm français recule un peu

Cette semaine Gilles-William Goldnadel revient sur l'affaire Charlie Hebdo, la Grèce et l'ostracisme de l'extrême gauche.

 Il parait que Papandréou ne serait qu’un intellectuel dénué de toute vision politique. Sa proposition de référendum avorté ayant débouché sur une union nationale avec une droite grecque jusqu’alors irresponsable sauf de la crise économique, il faudra peut-être réviser un peu le jugement de l’Histoire à l’égard d’un homme menacé par la rue comme par l’armée.

Il parait, à entendre lundi dernier le persiflage matinal de France Inter, que le titre du Figaro annonçant que « Sarkozy avait convaincu » les téléspectateurs en suite d’un sondage publié par le Figaro affirmant que les Français l’avaient trouvé majoritairement « convaincant » étaient un brin synthétique. Apparemment, Obama a un bon esprit de synthèse.

Il parait que les hellènes seraient aujourd’hui un peuple de victimes. Si après avoir truqué mes comptes tout en flambant joyeusement sans payer d’impôts, on étouffe la moitié de mes dettes bancaires tout en me suppliant d’accepter, je veux bien être une victime que l’on plaint.

Charlie Hebdo mis hors d’état de déconner pour un dessin d’une irrévérence toute relative. Pas de quoi fouetter un chat et encore moins un chien d’infidèle ai-je sorti à Tariq Ramadan, qui n’en est pas encore revenu que le juif mécréant qui lui portait la contradiction samedi soir chez Paul Amar, ait pu considérer que la religion catholique était infiniment plus roulée dans la fange médiatique que les cultes israélites et musulmans réunis.

Mon contradicteur islamiste a par ailleurs cru devoir ajouter dans la foulée de sa condamnation de l’attentat, que la plaisanterie plastiquée relevait de la lâcheté. Apparemment, il vaut quand même mieux plonger Jésus dans le pipi, que charrier la Charia, on risque moins de se bruler.

Cela étant, observons que la réaction de la classe dirigeante est un tantinet moins couarde que lors des épisodes précédents. On se souviendra de Chirac blâmant l’extrémisme du caricateur danois, puis lors des menaces de mort prononcées contre Robert Redeker, de la réaction très centriste du ministre de l’éducation nationale de Robien, sans parler des reporters de notre télévision publique interrogeant des élèves qui n’en revenaient pas d’avoir eu un professeur aussi islamophobe.

Mention spéciale pour l’imam Chalgoumi, toujours aussi impeccable de courage.

Echec de la grève des hôtesses d’Air France. Lors du dernier jour de grève, plus de 90% des avions circulaient normalement et certains syndicats avaient déjà quitté le navire aérien avant la fin du conflit. Il fait peu de doute que la réaction de l’opinion, moins atteinte du syndrome de Stockholm que d’habitude, (« c’est normal, ils défendent leur casse-croute ») y est pour quelque chose.

Pour d’’étranges raisons, qui tiennent peut-être au surmoi psychologique, les syndicalistes, qui pourraient royalement s’en moquer, n’aiment pas ne pas ne pas être aimés. Raison de plus pour leur dire les choses. Dans ce cadre de vérité, l’initiative prise par les dynamiques « Contribuables Associés » de faire circuler une pétition contre le financement public des syndicats (qui provient à 80% des impôts) arrive à point nommé, en période de recherche d’économies intelligentes.

 

Ainsi, l’ambassadeur israélien à l’ONU a conversé avec Marine Le Pen. Imbroglio à Jérusalem. Personnellement, dès lors où ce diplomate est appelé à serrer de nombreuses mains et à converser avec de nombreux interlocuteurs qui ne sont pas tous, loin s’en faut, de son avis – c’est même sa fonction première - je ne vois pas grande matière à scandale.

Parlons net. J’ai moi-même rencontré Mme Le Pen, comme j’ai rencontré de nombreux contradicteurs. Je lui ai demandé, notamment, de sortir de l’ambigüité à l’égard de la Shoah, cultivée inlassablement par son père. L’interview qu’elle a donnée au Point par la suite va clairement dans ce sens.

Bien sur, que le Front National n’a pas encore fait son aggiornamento, bien sûr qu’il existe dans l’entourage de sa présidente des personnes peu recommandables. Bien sûr qu’il demeure de ce fait un parti extrémiste. Mais certainement pas davantage que les partis de la gauche extrême qui inspirent infiniment moins d’esprit d’ostracisme. C’est cette hémiplégie intellectuelle et morale, que je dénonce depuis trop longtemps, qui favorise, par son déséquilibre inepte, les succès médiatiques de l’extrême gauche. C’est elle qui autorise a contrario l’antisionisme radical de Besancenot et du PCF. C’est elle qui légitime par défaut les alliances indignes du parti moraliste et qui tétanise dans le même temps l’action de la droite républicaine.

Là, et seulement là, habite le scandale.

__________________________________________

PS : Retour sur mon article « Un œil suspect sur la planète France Télévision » de la semaine dernière. Les réactions hostiles à celui-ci, concernant toutes mes origines ethniques et non le fond de ma critique, on comprendra en conséquence que je m’abstienne d’y répondre, faute d’arguments convaincants à leur opposer.

Je n’ai pas eu encore de réponse du président Pflimlin ou de Charles Enderlin. En revanche, lors de notre débat, Tariq Ramadan a réprouvé mon attitude à l’égard du travail journalistique incriminé.

Après le Syndicat National des Journalistes, voilà un renfort de poids en faveur de l’impartialité du reportage.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Gilles-Michel DEHARBE 21/11/2011 20:24


Tout ça pour ça :)) Pathétique effectivement !


Si le système s'écroule, la finance islamiste avec !!!

ttt 21/11/2011 17:07


Que dire mes chers amis, seulement que vous êtes pathétique et que vous ignorez le mot nuance. certes vous êtes civilisés mais vous montrez combien ce mot peut devenir sale quand il vous est
consacré. Ne revenons pas sur les Freres car vous  montrez votre ignorance. Moi je ne vois qu'un monde totalitaire c'est celui qu'unifie le marché et les réglès financières : une petite
secousse et tout s'effondre.

Gilles-Michel DEHARBE 20/11/2011 22:31


http://www.islamisation.fr/archive/2011/11/09/egypte-cuisine-electorale-entre-salafistes-et-freres-musulma.html



Les sociétés totalitaires se distinguent par la promesse d'un " paradis"
, la " fin de l'histoire " ou la "pureté de la race", ou la "pureté de la classe sociale"  par exemple, et fédèrent la masse contre un "ennemi objectif".  À un moment
donné, ces totalitarismes s'allient entre eux, montrant leur opposition commune aux notions de Liberté,

de Démocratie parlementaire,
etc ...


 

Phil 17/11/2011 22:02



"ttt" tu peux continuer à faire le malin et à aboyer. Le seul problème qui surpasse tous tes délires, c'est que les deux tiers de l'humanité savent que les Frères et le
salafisme sont les deux faces de la même pièce.


La nuance est peut-être importante pour toi, mais elle est insignifiante pour le monde libre et civilisé.



Fabien Althaus 17/11/2011 21:45



Bonjour,


Je m'aperçois, concernant la faillite de la Grèce, que l'histoire est quasiment identique à une célèbre fable de La Fontaine, celle qui s'intitule: La cigale et la fourmi.


C'est ce que j'aime dans ces fables, elles n'ont pas de références précises, mais racontent des vérités universelles dans le temps comme dans l'espace.


Vous chantiez? Eh bien maintenant dansez, ça vous tiendra chaud!


Au plaisir de continuer à vous lire, je vous souhaite tout de bon.



Articles

Catégories