Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 17:57

 

Gauchisme : imposture et tabou

 

Pour celles et ceux qui n'ont toujours pas compris que la pensée gauchisante dominait de la tête le débat français, je ne saurais trop recommander la lecture de l'excellent «L'extrême gauche plurielle» de Philippe Raynaud (Autrement).

 

Dans un récent entretien publié par le Figaro Littéraire (jeudi 14 septembre), l'auteur déclarait : «Ces nouvelles radicalités me passionnent car elles correspondent à une spécificité bien française.

Je crois avoir été l'un des premiers, à l'occasion d'une note pour la défunte Fondation Saint-Simon, à avoir pronostiqué que notre extrême gauche allait persister après la chute du Mur. Cette persistance de la gauche radicale, beaucoup plus influente en France que dans le reste de l'Europe, Italie comprise, est un des aspects de ce qui reste une"exception française".».

 

Quelle influence effective a l'extrême gauche dans le débat français, à quoi est due cette imprégnation dont des thèses sont souvent effarantes et pas seulement sur Israël? questionnent les auteurs de cet entretien, Jacques de Saint-Victor et Paul-François Paoli.

 

Réponse de Raynaud : «Elle a d'abord, c'est une banalité, un poids électoral : dans aucun autre pays européen, elles ne pèse autant sur la vie politique.

C'est un vrai souci pour le Parti Socialiste dont la situation était moins compliquée quand son partenaire était le Parti Communiste.

Mais l'influence de l'extrême gauche se fait sentir au-delà de ses électeurs. Les problématiques de l'altermondialisme sont très présentes dans le débat social où l'extrême gauche bénéficie de l'anti- libéralisme ambiant en France. Nous sommes, sans doute, un des rares pays où le mot" libéral" est une insulte. (...)

Le succès d'un journal comme le Monde Diplomatique qui tire à 400 000 exemplaires, est révélateur de cette tendance radicale.»

 

Moi aussi, depuis des années, j'insiste lourdement non pas sur cette "tendance" mais sur la radicalité du discours français, désormais influencé en permanence d'une manière d'autant plus profonde qu'elle est insoupçonnée. Je rappelle souvent que ce n'est pas Lionel Jospin mais Olivier Besancenot qui a été choisi par la rédaction du Monde dans le cadre d'une élection présidentielle virtuelle. Je rappelle aussi que selon un sondage de Marianne, 80 % des journalistes français se divisent entre gauche et extrême gauche.

 

Gramsci peut triompher : il est plus important que les idées radicales gouvernent les esprits plutôt que les urnes.

 

Et c'est l'opinion politique et sociétale du pays qui s'en trouve modifié globalement. Pas seulement les politiques économiques et extérieures.

 

La vision de l'immigration, de la sécurité également.

 

Lorsque Sarkozy met en cause les juges qui refuseraient de sanctionner les "jeunes" délinquants, c'est M. Rozencweig et la juge des enfants du tribunal de Bobigny, représentante officielle d'un Syndicat de la Magistrature , ouvertement à l'extrême gauche depuis 68, qui se chargent de critiquer publiquement la politique sécuritaire du ministre de l'intérieur et de vanter les charmes de la si gentille prévention.

 

Lors du débat sur le CPE, ce sont les syndicats de lycéens et d'étudiants d'obédience trotskiste qui se chargent de transférer la contestation du Parlement à la rue.

 

Et ici encore, la force de leur influence réside en grande partie dans le fait qu'elle est grandement ignorée par la majorité des protagonistes.

 

Lorsqu’elle ne l'est pas, cette influence fait l'objet d'une occultation digne des plus grands tabous. Aucun homme politique, aucun journaliste, ne se risquerait à expliquer la force de la contestation estudiantine par l'encadrement des professionnels de l'agitation para- marxiste, sauf à passer pour un ringard ou un obsédé du complot fantasmatique, alors même que cette réalité indicible saute aux yeux.

 

Enfin, et surtout, Raynaud ne mentionne pas la puissance irrésistible du conformisme des artistes, dont l'immense majorité se sentent confusément dans l'obligation morale et professionnelle d'adhérer par principe à l'idéologie dominante et sommaire.

 

Cet exercice de style imposé rappelant celui des années 50, lorsque le Parti dominait la scène.

 

Ce conformisme étant d'un effet d'autant plus implacable -notamment sur la jeunesse- qu'il émane de la corporation censée être la plus anticonformiste, la plus indépendante d'esprit et la plus généreuse, par essence.

 

Est-il au moins possible de dénoncer cette imposture unique dans l'histoire d'un monde prétendument libre ?

 

GWG

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William - dans BLOG-NOTE
commenter cet article

commentaires

Marcoroz 24/05/2009 18:57

Modération, SVP !!!

Marcoroz 24/05/2009 18:53

Modération, SVP !!!

club la baronne 03/10/2006 03:23

Club la Baronne
6 passages Lathuille
Métro place de Clichy
75018 Paris
0155300217
0689911663

 

clublabaronne@yahoo.fr

 

http://labaronnedelanuit.free.fr
 
 OUVERT TOUS LES JOURS DE 18H à 2H et de 4H à L’AUBE 

 

ET OUI LE 1er CLUB TRANS DE LA CAPITAL ET DE PLUS LIBERTIN ET HETERO AVEC UNE ANBIANCE CHAUDE ET MUSICAL

 

Madame la Baronne grande organisatrice du Folie’s Pigalle vient de combler un maque sur Paris en effet aucun lieu pour les Trans qui désir se retrouver dans un cadre sympa et se détendre bien sur s’amuser et s’éclater

 

Il n’ y avais qu’ la baronne avec sont génie pour ouvrir se genre d’établissement convivial  

 

Le club est ouvert tous les jours de 18H à 2H et de 4H à l’aube !!!

caius 27/09/2006 09:02

Tout à fait d'accord avec votre analyse et il est incroyable de constater comment les journalistes ont intériorisé cette vulgate gauchiste, regardez par exemple Soir 3, sur toutes les questions dites sociétales on a la vision de la gauche +ou- radicale, c'est consternant .
je pense en effet que dans ce milieu l'effet du conformisme est très fort plus celui des intérets bien compris (ne pas déplaire à certains réseaux influents).
Il nous appartient à nous citoyens de dénoncer cette situation, notamment par le biais des sites internet de ces chaines, si des milliers de personnes le faisaient je pense que les choses changeraient un peu.
Cela devient proprement insupportable et il faut le faire savoir.
 
caius
 
 

Articles

Catégories