Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 16:30

LA CONDITION SINE QUA NON

 

Rentrant de l'étranger, je constate avoir été gracieusement vilipendé par deux chevaux de retour de l'anti-israélisme hexagonal : Boniface et Siné.

Il va sans dire que je n'en parle ici que pour les plaisirs du commentaire.

S'agissant du premier, celui-ci, dans les colonnes de Bakchich.com., me fait l'honneur d'un article, pour avoir défendu à son encontre, en tant qu'avocat, le journal Balkans Infos dans un procès de presse.

Boniface me reproche assez confusément de supposées contradictions dans mes écritures, au regard de mes positions bien connues.

Ce n'est pas la première fois, et sans doute pas la dernière, qu'on me prend à partie, es qualité d'avocat.

Dans L'Express, Alfred Grosser – témoin zèlé de Mermet – m’avait  appelé « l'avocat juif d’Oriana Fallaci », comme si cette dernière  m’avait choisi sur ce critère.

Cette fine remarque l'avait au demeurant conduit sans gloire vers la sortie.

Dans un inoubliable ouvrage collectif écrit notamment avec Sylvain Cypel, Éric Hazan, éditeur du révisionniste Norman Finkelstein, me reprochait d'avoir défendu, entre autres,  Maurice Arreckx et Arcady Gaydamak.

Le Nouvel Obs, jadis, me tança gentiment pour avoir défendu Françoise Kling, soi-disant proche du Front National, bien que je l’aie fait relaxer par le tribunal de Strasbourg pour les propos qui lui étaient reprochés concernant l'immigration clandestine...

Il ne viendrait pas à l'idée de mes contempteurs de reprocher pareils engagements professionnels, par exemple à ceux de mes confrères qui défendent les terroristes islamistes ou les tueurs en série.

Je gagerais même qu'ils considéreraient pareils arguments comme émanant de primates primaires.

Ils auraient bien raison.

 

 

Quant à Siné, dans les colonnes du Nouvel Obs.com, il n'écarte pas l'hypothèse que je serais derrière ceux qui, paraît-il, l'auraient menacé de mort ...

Raison pourquoi notre anarchiste, sans Dieu ni loi, s'est rendu  ventre à terre (paraît-il sous les objurgations de sa femme) au Commissariat de Noisy-le-Sec pour porter plainte.

Comme je n'ai pas  de cadeau particulier à lui faire pour les fêtes, je vais, bien entendu, lui en demander raison judiciairement, puisque, pour toute provocation, on se souvient, qu'en son temps, je l'avais fait condamner pour des propos antisémites.

La récente polémique l'opposant à Philippe Val a fait ressortir de la naphtaline ces fameux propos : « Je suis antisémite et je n'ai plus peur de l'avouer. Je vais faire dorénavant des croix gammées sur tous les murs. Je veux que chaque juif vive dans la peur, sauf s'il est pro- palestinien. Qu'ils meurent. »

Contrairement à ce que j'ai lu ici ou là, notre dessinateur, ne s'est pas excusé le lendemain d'une éventuelle cuite, mais des mois plus tard, avec une touchante spontanéité, après avoir reçu du papier bleu.

En réalité, les dits propos sont d'une parfaite cohérence avec l'ensemble de l'œuvre de celui qui est aujourd'hui défendu par Bedos (son témoin de l'époque), le Monde Diplomatique, la L.C.R., et autres défenseurs de la liberté d'expression à géométrie variable.

Rendons cependant justice à leur protégé : ses propos d'avant-garde annonçaient déjà la condition sine qua non du philosémitisme d'aujourd'hui : le palestinisme.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Jacques 25/12/2008 23:32

C'est vrai, monsieur Goldnel, vous êtes un grand défenseur de la liberté d'expression, comme vos amis du reste.

Marcoroz 26/09/2008 09:45

C'est comme si j'avais dit qu'il n'existe pas d'éléphant rose et que vous veniez me dire, tout fier, eh bien que si, pas la peine de chercher loin, les flamands par exemple, sont roses. Même qu'ils n'ont pas besoin d'être des éléphants pour être roses.Qu'est-ce que vous fumez, Yonathan ?

Marcoroz 25/09/2008 21:47

Des clous !Je ne vois pas le rapport. Je parle d'un exemple précis de "critique normale d'Israël". Le propos de Yashiko Sagamori, dans le texte en question, ne porte absolument pas sur une critique d'Israël que quelqu'un aurait formulée, il porte sur des efforts concernant la réalisation d'un projet. Cela n'a donc rien à voir.

yonathan 25/09/2008 21:18

Marcoroz, vous écrivez :
 « Je  défie (Lucette) de me citer un seul exemple de critique normale d'Israël que quelqu'un aurait assimilé à de l'antisémitisme »
 Je relève le défi
 Pas besoin de chercher bien loin.
 Sur votre blog, je lis la prose de Yashigo Sagamori que vous avez traduite et mise en ligne :
 Cette dame s’interroge sur la logique qui  fait que soient mobilisés tant d’efforts en faveur de la création d’un état Palestinien, au détriment d’autres causes, par exemple les Kurdes.
 
Et elle conclut «  si quelqu’un peut me proposer une réponse qui ne soit pas explicitement ou implicitement teinté d’antisémitisme,   je serais heureuse de l’entendre ».
 Encore ne s’agit-il même pas de critique d’Israël mais tout simplement d’aspiration à la création d’un Etat Palestinien, cause en faveur de laquelle d’honorables soutiens à la cause d’Israël tels que  Taguieff, Tarnero et Finkielkraut ont estimé pouvoir, sans déchoir, apporter leur contribution puisqu’ils ont signé la pétition « deux peuples deux états ».
 Moralité : souhaiter la création d’un état palestinien, même sans critiquer Israël, c’est déjà « explicitement ou implicitement », de l’antisémitisme…Défi relevé.

Marcoroz 21/09/2008 18:08

Je me permets de reprendre mon dernier post de la page précédente, en ajoutant la suite de mon échange d'e-mails avec Risposte Laïque. On constatera que dans leur dernière édition, ces gens-là donnent raison à Coco : 
De : Envoyé : vendredi 19 septembre 2008À : ripostelaique@orange.frObjet : ça commence à faire beaucoupBonjour,Vous déraillez complètement dans votre dernière parution.1) "Pour ne pas être en reste, certains religieux juifs réclament des dérogations scolaires le samedi matin."Toujours ce besoin de se référer aux Juifs ! En 1970, à l'école communale, j'avais dans ma classe un camarade issu d'une famille de Juifs alsaciens traditionnalistes, qui était dispensé des cours du samedi matin. A ce que je sache, ça n'a jamais perturbé le fonctionnement de la classe, de l'école ni de notre société "laïque". Pourquoi la même chose poserait tout à coup un problème 40 ans après ?2) Lucette Jeanpierre prend parti pour Siné, nie son antisémitisme et se félicite de la création de son journal.3) Dans les propos de la même, je lis ceci : "Vous critiquez Israël ? Vous êtes un antisémite déguisé en gauchiste !"Je la défie de me citer un seul exemple de critique normale d'Israël que quelqu'un aurait assimilé à de l'antisémitisme.D'autre part, quel rapport entretient cette énormité avec la défense de la laïcité en France ?ça commence à faire beaucoup de conneries. Dommage. Je ne vais pas tarder à me désabonner de votre Newsletter.Cordialement,
------------------------------------------------------------
Cher                   ,Permettez-nous quelques mises au point, suite à votre courrier.Votre première interpellation est quand même étonnante. Pourquoi ne devrions-nous pas signaler les faits anti-laïques, quand ils sont l’objet de quelques religieux juifs ? Quelle est votre conception de l’école publique et laïque : des dérogations pour chaque religion ? Votre deuxième interprétation est là encore erronée : Lucette Jeanpierre n’a pas pris partie pour Siné, pas davantage que Pierre Cassen ou Radu Stoenescu dans leurs précédents textes. Tout en prenant ses distances avec Siné, elle conteste, comme beaucoup d’autres, l’argument raciste sur le passage de Siné qui a mis le feu aux poudres.Le troisième passage est également faux, il est arrivé notamment fréquemment à Jean-François Kahn, qu’on ne peut taxer d’islamogauchiste, de se plaindre des méthodes d’intimidation de certains milieux juifs, qui se comportent davantage en France comme les relais de la politique d’Israël que comme des défenseurs laïques de la République.Il serait dommage que vous vous désabonniez d’une lettre qui essaie d’alimenter l’esprit critique de ses lecteurs.Cordialement, Cyrano
------------------------------------------------------------
Cyrano,> Pourquoi ne devrions-nous pas signaler les faits anti-laïques, quand ils sont l’objet de quelques religieux juifs ?Qu'est-ce que des "faits anti-laïques" ? La laïcité, tel que ce concept existe en France depuis qu'il existe, c'est un espace public dans lequel chacun peut avoir la religion qu'il veut. La notion de laïcité à laquelle vous vous référez est fausse, vous semblez vous imaginer que la laïcité consiste à interdire toute manifestation d'une religion hors du domicile.> Quelle est votre conception de l’école publique et laïque : des dérogations pour chaque religion ? Je n'ai pas de réponse précise, je ne suis pas omniscient. Je remarque simplement que quelques petits arrangements au cas par cas qui ne posaient aucun problème à personne il y a 40 ans sont tout à coup désignés du doigt sous prétexte que d'autres gens complètement différents nous posent des problèmes qui n'existaient pas à l'époque. Je vous l'ai déjà écrit, si le problème vient des musulmans, c'est à eux qu'il faut s'en prendre.> Lucette Jeanpierre n’a pas pris partie pour SinéC'est tout comme : elle le met moralement à égalité avec Val et fait l'apologie de son canard.> elle conteste, comme beaucoup d’autres, l’argument raciste sur le passage de Siné "beaucoup d'autres"... Beaucoup d'autres, également, ne le contestent pas. On serait fondé à le contester s'il n'y avait pas des précédents. Voir en particulier la déclaration de Siné à la radio en 1982 ("je suis antisémite..."). Ne soyons pas stupides : bien évidemment, Val ne l'a pas viré uniquement à cause de ce qu'il a écrit sur Jean Sarkozy (au passage, c'est totalement faux, celui-ci n'a jamais décidé de se convertir). Il l'a viré parce qu'il était sûrement excédé depuis un bon moment par les propos antisémites que Siné devait tenir dans les couloirs de la rédaction et que cette fois, c'était la goutte qui faisait déborder le vase.> il est arrivé notamment fréquemment à Jean-François Kahn, qu’on ne peut taxer d’islamogauchiste...D'abord, pour votre information, J.F. Kahn, contrairement à ce que son nom peut faire croire, n'est pas juif. Je crois vous lire entre les lignes, "il est juif donc..." épargnez-moi ce genre de procédé svp.Ensuite, ce type n'est pas du tout une référence. Islamogauchiste, peut-être pas, mais c'est un fou-furieux, un malade mental. Récemment, dans un débat public, il s'est mis à vociférer et a prétendu interdire de parler à une intervenante uniquement parce qu'elle était américaine ! Et la une racoleuse de son torchon dénonce semaine après semaine "les cons", "les salauds", "les fanatiques", les ceci, les cela, autant de catégories desquelles il s'exclue implicitement, cela va sans dire. Les "cons", ce sont toujours les autres. Curieuse vision de ses compatriotes.>... se plaindre des méthodes d’intimidation de certains milieux juifs, qui se comportent davantage en France comme les relais de la politique d’Israël...J'ai l'impression de lire du Pascal Boniface. Qui sont ces "certains milieux juifs", et quel pourcentage de la communauté juive représentent-ils d'après vous ?Pauvre J.F Kahn. Pauvre journaliste - les journalistes sont si vulnérables n'est-ce pas - victime d'un groupe de pression occulte mais assez puissant pour intimider la presse... Attention, Cyrano, car de Boniface à Drumont, le pas est franchi plus vite qu'on peut le croire.Au fait, quelle est donc cette "politique d'Israël" dont ces "certains milieux juifs" seraient les relais ? Est-ce la politique d'un Sharon qui abandonne aux Arabes un territoire sans aucune contrepartie, ou celle d'Olmert qui continue dans la même veine, qui parle d'occupation et de le la nécessité de créer un Etat palestinien et qui laisse pendant des années les terroristes envoyer quotidiennement des bombes sur la population civile de la ville de Sderot ? Est-ce la politique du gouvernement actuel qui promeut la commémoration de la "Naqba" et son enseignement dans les écoles ?Vous voyez que cette théorie ne tient pas un instant - sans compter qu'elle sent à plein nez la thèse du complot juif (pardon, sioniste)...> Il serait dommage que vous vous désabonniez d’une lettre qui essaie d’alimenter l’esprit critique de ses lecteurs.J'espère que je viens d'alimenter votre esprit critique. Au moins autant que vous pourriez alimenter le mien...Cordialement, 

Articles

Catégories