Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 11:28

BON ANNIVERSAIRE

 

Sans vouloir jouer, trop facilement, les Cassandre ou les Jérémie, j'avoue éprouver un peu de mal à me joindre au concert de réjouissances satisfaites qui saluent le 60ème anniversaire de l'État juif.

Sans oublier, évidemment, de savourer les invraisemblables succès, militaires, démocratiques, économiques, scientifiques du pays, trop de signes déplaisants altèrent ma joie première.

Le missile Grad, venu d'Iran via Gaza constitue, à n'en pas douter, plus qu'un symbole désagréable, puisqu'il a pu atteindre avec précision le centre commercial d'une ville aussi importante qu'Ashkelon et causé de grands dégâts matériels et humains.

Il semblerait que les actuels dirigeants de l'État sexagénaire n’aient pas encore suffisamment médité les conséquences non seulement stratégiques mais également politiques et psychologiques d'une situation aussi nouvelle.

Celui qui vous parle, dans ces pires cauchemars, ne pouvait imaginer que si – comme c'est désormais le cas – les Arabes de Palestine disposaient sur une portion de leur territoire, d'une entité quasi étatique qui déciderait d'envoyer sur le territoire israélien un missile, la réponse ne serait pas immédiate.

Qu'on me comprenne bien, nous ne sommes plus dans la situation, largement surréaliste, qui prévalait du temps de feu Arafat, qui prévaut encore en Cisjordanie sous la férule molle d'Abou Abbas, où des groupes terroristes factieux attaqueraient Israël en dépit des efforts d'une Autorité Palestinienne qui tenterait, même insuffisamment, même hypocritement, de s'y opposer.

Nous sommes en face d'un territoire officiellement déclaré hostile par Israël, car gouverné par un Hamas, issu des armes, des urnes et des sondages.

Si l'actuel premier ministre israélien, déjà largement discrédité pour des raisons étrangères au débat, ne tirait pas les conséquences d'une telle situation politique et militaire, si de leur côté, les Arabes de Palestine continuaient de constater que le colosse israélien est émasculé et semble se soucier davantage des civils du camp hostile plutôt que des siens propres ; que vaudraient alors de nouveaux accords politiques, où les groupes extrémistes sauraient qu'ils peuvent continuer impunément à s'attaquer aux civils israéliens sans craindre une réplique identique.

Certes, je ne méconnais ni les difficultés morales et politiques d'une situation aussi tragique.

Mais c'est précisément, en homme de paix, que je m'exprime aujourd'hui pour vous dire, une nouvelle fois, que la paix, la vraie paix, la seule paix qui vaille ne peut se faire que dans le courage et l'intelligence et non dans la béatitude et l'ambiguïté.

 

D’après sa chronique sur RCJ du 16 mai 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Biscotte 24/05/2008 21:06

Chere MichelleJe tiens a vous remercier. Grace a vous je vais probablement lire ' conversation sur les sujets qui fachent' dont nous a parlé précédemment GWG et que je n'avais pourtant pas du tout l'intention de lire. En effet, je suis tombé un peu par hasard sur une interview d'Alexandre Adler au sujet de ce livre, interview dans laquelle il explique que, selon lui, nous sommes dominés par le triomphe du point de vue du Bien sur celui du Juste. Le Bien dans le sens où tout le monde doit s'aimer. Le Juste, c'est de dire la vérité. Cette disposition de la plupart des gens pour le Bien au détriment de la vérité les rend très vulnérables à des campagnes inspirées par le mal, NOTAMMENT CELLE QUI CONSISTE A RECLAMER AU NOM DE LA MORALE, UN DIALOGUE ENTRE ISRAELIENS ET PALESTINIENS SANS TENIR COMPTE DE LA REALITE.C'est pile poil de vous qu'il parle.

Getoudi 22/05/2008 12:34

Il faut ajouter que c'est seulement APRES avoir mis l'allemagne a genoux et l'avoir quasiment occupée pendant des années qu'une paix sincère a pu etre envisagée. Comment aurait-on traité les 'bonnes ames' qui, à l'époque, auraient scandé le slogan de Michelle , alors que les nazis s'activaient à griller les juifs par wagons ? Aurait-on du dire aux alliés de ne pas débarquer sur les plages normandes avec des armes, mais plutot avec des confiseries a offrir aux allemands, leurs futurs amis ?Les arabes en sont encore a echafauder des plans pour regler définitivement le sort d'Israel et il se trouve des juifs qui leur ouvrent les bras pour mieux se faire eventrer.Pour ce qui est du 'negationniste' sur le blog de Michelle, il me semble que c'est a Michelle elle-meme de lui répondre, et de le faire comme à un ami de demain puisqu'elle est en avance d'un génocide ou 2.Moi, je n'ai nullement l'intention de faire la paix un jour ou l'autre avec un negationniste ni de lui parler, mais j'ai plutot de le voir disparaitre de la surface de la terre.

Yvan 22/05/2008 11:35

À Michelle: "Je vois aussi que certaines personnes me jugent et m'insultent, sans savoir qui je suis."
Pardon, mais quand on lance une phrase du style "On fait la paix avec ses ennemis" vide de tout contexte et de développement, alors on s'expose à toutes les interprétations possibles et imaginables. La plus réaliste étant celle de Bisounours (post n°7), bravo.
De plus, Michelle, comment pouvez-vous faire le parallèle avec l'Allemagne ("la France a fait la paix avec l'Allemagne")… La France et l'Allemagne étaient à cette époque des nations suffisamment matures pour faire ce travail sur elles-mêmes et en comprendre les enjeux. L'AP n'a toujours pas compris cela. Pour rappel, même le Japon, qui s'est quand-même pris DEUX bombes atomiques américaines sur la figure, avec 110.000 morts instantanés et des dizaines de milliers d'autres morts par lasuite, a su se réconcilier avec les Etats-Unis en quelques années à peine, et a créé une économie en béton dont ne peuvent se passer les américains (hi-tech, voitures, la voiture la plus vendue aux USA est une… Honda !). La France, l'Allemagne, les Etats-Unis, le Japon, les Russes, tout le monde a su relever la tête. Et le Hamas ? Vous voulez réellement faire la paix avec le Hamas ? Quel projet ont-ils, à part la destruction d'Israël ? Pourquoi en 60 ans les dirigeants palestiniens n'ont jamais dévié de leur macabre idéologie ? C'est en faisant parler la poudre avec des roquettes Kassam que vous envisagez la paix ???

Michelle Goldstein 22/05/2008 10:13

Merci pour vos réactionsJe voulais dire , par là, qu'on ne fait pas la paix avec ses amis, c'est inutile.La France a fait la paix avec l'Allemagne, même si, pour moi, il n'y a pas pire que ce peuple sur terre, allez sur mon blog, et vous comprendrez pourquoi.Pour ceux qui veulent répondre au négationniste, sur mon blog, il suffit de le faire directement!Je vois aussi que certaines personnes me jugent et m'insultent, sans savoir qui je suis.Un jour, peut-êtrearrêterons nous de nous étriper, cela ne voudra pas dire que nous aimerons ceux qui nous auront torturés, nous, et nous familles.

bisounours 22/05/2008 10:13

Je ne prétends evidement pas répondre a la place de Yann. Je dirais pour ma part :1/ qu'avoir eu des parents qui ont soufferts du nazisme n'est pas un vaccin contre la connerie. 'On fait la paix avec ses ennemis' est un slogan d'une connerie rare.2/les gens de gauche sont idéologiquement et pour la plupart, largement comparables a ce qu'étaient les collabos du temps de pétain. Qu'ils votent sarko, royal ou qu'ils aillent a la peche ne changent rien a l'affaire.

Articles

Catégories