Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 14:53

Paru dans FIGAROVOX - lefigaro.fr http://www.lefigaro.fr/vox/

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/12/19/31001-20161219ARTFIG00101-goldnadel-laurent-wauquiez-la-creche-de-noel-et-nous.php


Publié le 19/12/2016

Laurent Wauquiez, la crèche de Noël et nous

FIGAROVOX/CHRONIQUE - Dans les colonnes du Figaro, Natacha Polony a critiqué l'initiative de Laurent Wauquiez d'installer une grande crèche au siège de la région Auvergne-Rhônes-Alpes. Pour Gilles-William Goldnadel, il faut a contrario la saluer.
Natacha Polony: «Le baudet de la crèche»

Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est président de l'association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l'actualité pour FigaroVox.


J'ai lu l'article de ma chère Natacha Polony, vitupérant, entre alacrité et ironie, l'initiative de Laurent Wauquiez d'installer une grande crèche au siège de la région Auvergne-Rhône Alpes.

Après avoir, évidemment sans barguigner, reconnu les racines chrétiennes de la France, Natacha prête au président du Conseil Régional précité des arrière-pensées politiciennes et observe que c'est la première fois qu'une crèche est installée au sein du Conseil Régional.

Surtout, Natacha Polony anticipe l'argument de Tariq Ramadan et autres meneurs de l'islam politique lorsqu'ils réclameront la réciprocité d'installer à l'intérieur des endroits qu'ils contrôlent des symboles mahométans.
Je ne suis sûr de rien, mais je crois qu'elle se trompe.

D'abord, prêter à Laurent Wauquiez des arrière-pensées électoralistes relève du procès d'intention. On peut penser espérer être populaire sans être forcément populiste, en tout cas participer sincèrement à un combat utile.

Je suis de ceux qui pensent que ce combat est aussi urgent et nécessaire que celui pour la défense de la laïcité.
Pour le nommer, il s'agit évidemment de la défense des traditions et du paysage chrétien de la France et de ses racines judéo-chrétiennes.

Qu'on me permette à ce stade un souvenir d'enfance que j'ai rappelé dans certains de mes livres. Dans la France catholique des années 60, le petit juif que j'étais ne pouvait dormir dans une chambre de clinique en présence d'un crucifix , sans appréhension. Et le glas des cloches d'églises lui donnait le bourdon.

Aujourd'hui, dans cette France dont les plus hautes autorités musulmanes proposent sérieusement de transformer les églises en mosquées, dans cette France où l'on égorge les curés, et où la pression démographique islamique s'impose au mépris des lois et de la volonté de son peuple, le petit enfant juif, qui ne se renie pas, s'est senti dans l'impérieuse obligation de signer la pétition «Touche pas à mon église !».

Alors oui, quand bien même il n'y aurait jamais eu de crèche à l'intérieur du Conseil Régional auvergnat, il ne me paraît pas déplacé ni intempestif qu'il y en ait à présent une là-bas et maintenant.
Certainement pas pour imposer un culte, ce que personne au demeurant ne croit, mais pour défendre notre culture nationale en danger.

L'urgence du combat impose, il me semble, l'absence de précautions et de complexes. Peu importe ce que Tariq Ramadan et ses amis peuvent bien dire ou exiger, nous devrions exiger, comme le font déjà certains pays et mes amis musulmans comme l'imam Chalgoumi, l'interdiction de l'islam politique dont les Frères musulmans sont les représentants en France les plus dangereusement efficaces.
Je ne suis sûr de rien, car les arguments de Natacha Polony sont loin d'être hirsutes, mais je suis sûr qu'elle devrait réserver, en matière de clientélisme opportuniste, ses traits les plus acides aux politiciens et fonctionnaires peu ou prou islamo-gauchistes plutôt qu'à Monsieur Wauquiez et à ses compagnons d'armes.

Aux petits esprits hors-sol de Bruxelles, qui oublient dans leur calendrier les fêtes chrétiennes.
Aux responsables de Radio France, qui défraient les journalistes juifs et musulmans lorsqu'ils observent leurs fêtes religieuses respectives, au rebours des catholiques pratiquants.

À la mairie de Paris, qui organise la nuit du ramadan aux frais du contribuable laïc.
À l'ineffable Clémentine Autain et à tous ses amis laïcs et progressistes qui organisaient dimanche à Saint-Denis une «Conférence Internationale contre l'islamophobie» avec les compagnons de Tariq Ramadan, du CCIF, du Parti des Indigènes de la République, et autres mouvements francophobes qui ne dissimulent même plus leur espoir de voir la France un jour musulmane et respectant la charia.

Pour rester un pays libre et laïc, encore faut-il rester libre et rester un pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Gerard Magnin 23/01/2017 17:22

Bravo. On n'avait pas de problème avec la laicité de puis longtemps....enfin depuis que certains n'hésitent plus à dire qu'ils ne se reconnaissent pas dans les lois de la république et veulent les leurs. La tactique: dénoncer comme religieux toutes nos vieilles tradition. Alors, oui, Bravo à Wauquiez d'avoir installé une crèche. Et les innombrables protestations me font me tordre de rire.

blois 20/12/2016 05:15

merci pour cet article.

PJSC 20/12/2016 00:15

Pour ce petit billet fort de bon sens et de sincérité et qui défend, avant tout, une éthique des valeurs, notre éthique, Cher GWG, merci.

COMPAIN André 19/12/2016 16:44

Athée je suis arrivé aux mêmes conclusions que vous concernant l'affirmation de notre République, de ses Valeurs, de son Histoire.
Merci de me conforter dans ma compréhension des événements que la France traverse !
André Compain

Phil 19/12/2016 16:27

Alors selon la Polony, Laurent Wauquiez serait coupable "d'intentions électoralistes" ? Mais la Polony, n'est-elle pas celle qui fut longtemps la colistière du Khmer Rouge Laurent Ruquier dans son pestilentiel QG de propagande tous les samedis soir sur France 2 ? Elle doit avoir des fortes "intentions journalistiques", cette militante !

COMPAIN André 20/12/2016 10:19

..." son pestilentiel QG de propagande ". Excellent !

Articles

Catégories