Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 16:29

Paru dans FIGAROVOX - lefigaro.fr http://www.lefigaro.fr/vox/

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/09/26/31001-20160926ARTFIG00184-l-antiracisme-face-aux-reel-la-grande-illusion.php

Publié le 26/09/2016

L'antiracisme face au réel: La grande illusion


FIGAROVOX/CHRONIQUE - Alain Juppé a estimé que le débat sur l'islam menait à une «hystérie dispropotionnée». Pour Gilles-William Goldnadel, les faits sont têtus devant un islamisme beaucoup plus répandu qu'on ne le disait.
Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est président de l'association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l'actualité pour FigaroVox.


M. Juppé a bien de la chance. Il est calme et détendu. Rien d'un petit nerveux qui ne jure désormais que par Toutatis. M. Juppé semble croire en l'avenir d'une France multiculturelle dont les habitants hybrides pratiqueraient le zen et le lâcher prise.

M. Juppé, assis en lotus, considère que le débat français à propos de l'islam serait «d'une hystérie disproportionnée» (Libération).

Bien qu'adepte de la relaxation transcendantale, je ne suis pas sûr de vouloir l'appliquer à la situation française et occidentale.

Je trouve les Français, s'agissant de l'islam et des islamiques, remarquablement calmes et pondérés. En dépit des massacres à répétition, on ne déplore aucune grave exaction.

En dépit encore, et pour reprendre l'expression de Malek Boutih, d'un «islamo-gangstérisme» en lien insécable avec le terrorisme, le racisme anti arabo-musulman n'a en rien progressé.

Faut-il que les Français soient immunisés contre ce fléau qu'est la généralisation abusive pour qu'il en soit ainsi.
Mais ici s'arrête la bienveillance nécessaire et commence l'arrivée sur le territoire accidenté du réel qu'une idéologie virtuelle aura masqué durant des années d'aveuglement obligatoire.

Cette idéologie ordonnait de croire, sous peine de culpabilité d'amalgamie, que les islamistes n'étaient qu'une poignée en rien emblématique de l'islam de France. Ceux qui, comme l'auteur de ces lignes, affirmaient au contraire qu'ils représentaient une minorité loin d'être négligeable croisèrent pendant longtemps dans la rue des prêtres antiracistes qui se signaient à leur rencontre.

Les chiffres livrés la semaine dernière par l'institut Montaigne et qui confirment ceux déjà donnés par le Pew Institute au plan mondial, montrent, sans surprise pour ceux qui ont des yeux, qu'entre un quart et un tiers de la population musulmane de France peuvent être considérés comme des intégristes, dès lors où ils font passer la charia avant la loi du pays. Concernant les jeunes de moins de 25 ans les chiffres montrent une radicalité encore plus importante.

Sans verser dans une hystérie disproportionnée, les Français ont le droit et même l'ardente obligation morale et civique d'être alarmés.

Un grand contempteur des massacres de 1793, Burke, reprochait aux philosophes révolutionnaires français leur mépris du réel. Cette tradition fatale a été reprise par nos petits esprits médiatiques désincarnés. Ils ont enivré le peuple français d'une idéologie euphorisante qui leur interdisait de faire des calculs d'apothicaire. Les Français dessaoulés, qui ne comptaient pour rien, se sont mis à compter. Dix mille, ce n'est pas la même chose que cent mille ou un million ou bientôt dix millions. La gueule vaut toujours mieux que la langue du même bois pour savoir compter les intégristes.

M. Juppé a bien de la chance. En regardant le reportage de France 2 de ce dimanche sur l'inquiétude de la communauté juive de France, j'avais du mal à partager sa placidité tranquille.

Une classe d'un collège de Créteil. On leur passe des images de la Shoah. On interroge ensuite les élèves. Les jeunes musulmans expliquent seulement qu'on en fait trop sur la Shoah, que les juifs ont l'argent et le pouvoir. Un point c'est tout. Tous reconnaissent tranquillement qu'ils ne sont pas Charlie et l'un d'eux que ce fut une faute d'avoir caricaturé le prophète. Sondage confirmé.

Quant aux professeurs, deux gentilles enseignantes censées remettre leurs élèves sur le chemin de la république, et certainement bien intentionnées, elles expliquent en souriant que l'antisémitisme n'a pas progressé et qu'il s'agit simplement du phénomène d'augmentation du «fait religieux»…

Le «fait religieux», voilà maintenant le nouvel euphémisme à la mode pour décrire sans hystérie la progression irrésistible de l'islam militant à l'école ou dans l'entreprise.
Si les Français deviennent «réactionnaires», c'est certainement en réaction de ce que des responsables écervelés leur infligent sans même vouloir leur nuire.

Regardez donc la dernière campagne contre la fraude aux allocations familiales ou dans les transports publics, organisée par l'État, la SNCF et la RATP.

Voici des institutions qui ordinairement et obsessionnellement prônent la diversité chromatique dans leur campagne publicitaire dans un esprit éminemment benettonien.

Curieusement, les photographies des acteurs censés incarner les fraudeurs et les resquilleurs représentent tous des hommes et des femmes issus de la France d'avant: Jennifer, une belle blonde en mocassins plats, Paul un retraité cravaté très certainement hétérosexuel de plus de 50 ans, quelques lycéens bien lisses et bien propres sur eux. Un esprit chagrin sans être forcément hystérique pourrait penser qu'il a pu arriver qu'un fraudeur ou un resquilleur ne leur ressemble pas obligatoirement.

Voilà ce qui arrive, lorsqu'un improbable antiracisme vétilleux a plombé les consciences et davantage encore les inconscients depuis plus de quatre décennies.

Il faut dire que le mauvais exemple vient de loin et tourne au ridicule: aux États-Unis - ce pays où certains États imposent des toilettes pour sexe variable ou indéterminé, voici, selon le New York Times, le règlement imposé pour les débats électoraux par la CPD (Commission sur les débats présidentiels):
«La CPD s'est efforcée de constituer un panel plus diversifié que lors des précédentes élections: outre Lester Holt (journaliste présentateur) qui représente la communauté afro-américaine, il comprend deux femmes dont l'une phillipo-américaine et un représentant de la communauté homosexuelle» (Le Monde, Pierre Bouvier 23 septembre)
On ne sait qui représente la communauté hétérosexuelle, l'église évangélique ou ceux qui ne se définissent que par leur liberté de penser indépendamment de leur race ou de leur inclination se.xuelle.

Il devrait être permis de se sentir aliéné par une idéologie démente sans être promis à un asile de fous. On peut vouloir croire aussi dans la tradition historique sans être forcément hystérique.

 

Partager cet article

Repost 1
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Marcoroz 29/09/2016 10:28

Je ne comprenais pas bien certains commentaires, mais si leurs auteurs ne se comprennent pas l'un l'autre et ne se comprennent pas eux-mêmes, alors je comprends mieux. :-)

PJSC 29/09/2016 15:50

Quel plaisir de vous croiser, Marcoroz, toujours autant d'esprit, une mécanique intellectuelle que je vous jalouse.

Zaid 29/09/2016 01:07

@pjsc Je viens de voir que j'ai répondu à un autre commentaire haha (d'ailleurs ça se voit tellement que je suis surpris de voir une réponse aussi HS)
Mais même en état de cause et en me relisant, j'ai l'impression que vous ne savez pas lire au delà du pseudo ;)

PJSC 29/09/2016 01:49

Ne soyez pas inquiet, il m'arrive très souvent de ne pas comprendre ce que j'écris et encore moins ce que je dis ; alors imaginez lorsque je lis, j'en perds mon latin.
Tout le monde n'est pas parfait :-)

pjsc 28/09/2016 18:24

@Lexym
"Lorsque je défends Israël, je défends la France et lorsque je défends la France, je défends Israël" Cette phrase est un des pensées profondes de GWG.
Dans ce billet, il écrit, "Bien qu'adepte de la relaxation transcendantale, je ne suis pas sûr de vouloir l'appliquer à la situation française et occidentale." Ma réponse est une forme de boutade, et pour être plus directe, je pense sincèrement que nous n'avons pas attendre grand chose de la France et de l'occident (en dehors peut-être de quelques pays du nord et de l'est), et si nous pouvons attendre encore de quelqu'un, c'est encore d'Israël. Pour en finir, je voulais tout simplement répondre à GWG que ce que la France subit, et là où elle va, n'est que la récolte de ce qu'elle a semé et que, si l'on doit se faire du souci c'est plutôt pour Israël.

@Zaid
1/ Je ne suis pas sioniste car depuis qu'Israël existe, le sionisme n'a plus raison d'être. Ce sont les antisémites qui, pour ne pas dire ce mot qui veut dire tous les juifs de la terre, ont remis à l'ordre du jour l'anti-sionisme ; les faux-jetons, les fourbes, les veules, les vendus aux pétro-monarchies, les antisémites cachés derrière les pro-palestiniens. Non, je ne suis pas sioniste, Israël existe et je déplore qu'il n'y ait pas eu Josué en 1948 et, SURTOUT, en 1967 car tout pouvait être réglé si Israël n'avait pas été mis, depuis, au banc des accusés. Je suis pour le Grand Israël, au delà du Jourdain. Pour la bande de Gaza, à la rigueur elle peut rester et elle peut prendre comme nom la Philistine, elle ne fera que reprendre son nom d'origine.
Je ne vous salue pas.
PS: Je ne suis pas un mec mais une femme.

PJSC 28/09/2016 02:57

Je répondrai, Cher Maître, au dernier paragraphe de votre billet si réaliste.

Le drame de notre société, en dehors de l'islam ou de l'islamo-gauchisme, c'est aussi tous les nôtres, des nantis aux plus démunis. Ils ont tous peur de perdre, les uns leurs privilèges, les autres leur morceau de pain ; les premiers, sans parler des collaborationnistes, sont soumis et les autres sont asservis.

Combien sont celles et ceux qui se sentent aliénés par une idéologie démente et qui, dès qu'ils bougent, ne serait-ce que le petit doigt, sont mis au banc des accusés ou étouffés ? Les médias sont là pour.
Malheureusement de ces guerriers là, il y en a trop peu ; en général ce sont ceux qui, ou n'ont pas peur de perdre leurs acquis ou n'ont rien à perdre.

Quant à la tradition historique, ne serait-ce que lorsque la Marseillaise est sifflée dans nos stades, nos bons français chrétiens, athées, laïcs, etc., qui sont logiquement majoritaires en nombre, regardent ailleurs....nos gouvernants en ont fait des poules mouillées.
Et puis nous ne devons pas oublier cette partie de notre jeunesse française laïque dégénérée, droguée, sans foi ni loi ; elle ne manque pas et l'on ne peut rien en attendre sinon du négatif.

Je ne crois pas que les futures élections changent quoi que ce soit au problème et pour reprendre votre expression, "il est midi cinq".

Dans cette atmosphère, je peux comprendre, Cher Maître, que vous n'appliquiez pas votre relaxation transcendantale à la situation française et occidentale si ce n'est que pour vous apporter plus de stress et de déception. Gardez-donc cette relaxation à de meilleures raisons, ne serait-ce que pour le futur d'Israël.

Zaid 28/09/2016 14:37

Le bon exemple du petit antisémite régulier.
Le même genre qui vient hurler partout "anti-sioniste" =/ "anti juif", pourtant le même qui vient justifier l'antisémitisme par la politique intérieure d'un état étranger.

T'inquiète pas mon grand, vu comment tout se déroule, tu vas bientôt pouvoir buter quelques juifs au nom d'une politique d'un état lointain, ça je n'en doute pas une seule seconde. Je donne 10ans à la France, max.

Lexym 28/09/2016 13:48

@PJSC
Avant de fumigèner relisez calmement mon post. je ne juge pas vos opinions ni la teneur de vos propos, je dis simplement que Israel n'a rien à voir dans le cas présent

PJSC 28/09/2016 07:02

@Lexym
Avant que de morigéner, relisez calmement le commentaire ; il porte spécialement sur le dernier paragraphe du billet de GWG.
Ce que j'écris concernant la majorité des français, je l'assume entièrement et je suis très bien placée pour en parler.
Ceux de mon âge n'ont plus leurs mots à dire et, lorsqu'il se permette de dénoncer la dictature vers laquelle nous allons et le formatage de nos enfants et petits enfants, on leur cloue le bec et d'une manière parfois brutale.
Maintenant, en ce qui concerne ma réflexion sur la relaxation transcendantale, et même si j'en avais compris le vrai sens donné par GWG, c'était tout simplement une autre manière de voir la chose, une sorte de boutade.
Cela dit, je ne me fais plus aucune illusion sur les miens, la France sera ce qu'elle sera et je m'en moque royalement.
Quant à Israël, je n'ai pas à me justifier, ni de mes écrits ni de mes sentiments.

Lexym 28/09/2016 04:50

pour PJSC , votre rapprochement est inutile, Israel n'a rien a voir dans ce billet et Israel n'est pas responsable de la degringolade de l'occident bien au contraire

Béret vert 26/09/2016 18:06

J'ajouterai, pour faire le parallèle avec 1793, qu'un homme avait été guillotiné pour avoir dit que les membres de la Convention étaient des cochons, le district du lait battu, et le département de la crème fouettée.
Il s'appelait THIBAULT Jean Claude, (dit Mareille), âgé de 49 ans, fermier, né à Prelé, département de la Seine et Oise, domicilié à Marseille, même département, condamné à mort, le 1er pluviôse an 2, par le tribunal révolutionnaire de Paris, comme contre-révolutionnaire,

Articles

Catégories