Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 14:40

Paru dans FIGAROVOX - lefigaro.fr http://www.lefigaro.fr/vox/

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/01/13/31001-20160113ARTFIG00136-sous-la-kippa-la-realite-tragique-d-une-france-menacee.php

Publié le 13/01/2015

Sous la kippa, la réalité tragique d'une France menacée

FIGAROVOX/HUMEUR -Gilles William Goldnadel s'étonne des attaques contre le président du Consistoire de Marseille après ses propos sur le port de la kippa. Selon lui, Zvi Amar ne fait que dresser le constat de la situation dans laquelle se trouvent les juifs de France.

Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est président de l'association France-Israël. Toutes les semaines, il décrypte l'actualité pour FigaroVox.

Alors que je désapprouve fermement sur le fond le conseil du président du Consistoire de Marseille à ses ouailles de cacher leur kippa en attendant des jours meilleurs, je veux également dire ici combien je trouve déplacée la manière dont on crie haro sur le pauvre baudet.

Zvi Amar est un homme courageux qui n'a rien d'un juif honteux et encore moins d'un défaitiste.
Il dresse le constat affolé de la situation dans laquelle se trouvent les juifs de France après tant de tueries et d'exactions récurrentes.

Mais le président du consistoire marseillais n'est pas le responsable de cette situation affligeante, et il y a quelque impudeur de voir aujourd'hui ces responsables jouer à bon marché les fiers-à-bras.

Ceux qui pendant longtemps ont entretenu le déni de l'antisémitisme d'origine islamique et considéraient les attaques contre les juifs comme des actes isolés émanant de paumés plus à plaindre qu'à blâmer.
Ceux qui - et même encore lors de l'agression contre le religieux juif marseillais - s'empressent d'expliquer ces crimes désormais quotidiens comme émanant de déséquilibrés isolés.

Ceux qui pendant des années - et y compris parmi la communauté juive organisée qui voue aux gémonies le représentant consistorial marseillais - ont entonné extatiquement l'hymne du vivre ensemble à la gloire de la société multiculturelle.

Ceux qui ont entretenu obsessionnellement la détestation pathologique de l'État juif et continuent de le faire tout en faisant mine de pleurer sur la situation des juifs de France.

À ce sujet, il convient de saluer les fortes paroles du Premier Ministre samedi soir reconnaissant que la haine d'Israël était le vecteur principal de l'antisémitisme criminel, mais étonnons-nous que dans le même temps - en plein état d'urgence - une manifestation de demeurés fanatiques et incultes contre la présence d'un corps de ballet israélien à l'opéra ait été autorisée….

Après tout, lorsqu'il s'agit d'identitaires ou d'opposants au mariage pour tous, le Préfet de police connaît le sens du mot interdiction…

C'est parce qu'il est ingrat de dire la réalité qu'il convient plus encore de le faire: les juifs de France ne sont que le milieu d'une cible qui concerne l'ensemble des Français et plus largement des occidentaux détestés par l'islam radical. Nous avons tous désormais une kippa invisible sur le chef.

Et peu importe la kippa, c'est la tête qu'il faut relever.

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

FG 29/01/2016 23:02

Tout le début de mon texte disparu ! En gros j'accusais réception à citoyen, je lui disais que j'étais juif, et que cette identité me pesait plutôt qu'autre chose. Et que je pensais que le monothéisme avait été la ruine de la civilisation, et que son expression parfaite était l'islam, "by the book". A bannir !
L'empire romain a été détruit par les barbares et les monothéistes, dieu unique, ancêtre de la pensée unique. Maintenant barbares et monothéistes fondamentalistes ne font qu'un, il faut les juguler ou nous finirons comme les Romains et s'ouvrira un nouveau moyen-âge. Et je n'ai pas envie que mes descendants subissent une nouvelle shoah, par des islamistes assoiffés de sang. A part ça j'en ai rien à faire d'être juif et du peuple juif, le mieux c'est qu'il se dissolve dans les goys ! A bas le communautarisme.

Phil 03/02/2016 01:20

Ah oui FG, bien sûr...
"le mieux c'est qu'il se dissolve dans les goys ! A bas le communautarisme."

D'une: Cette notion de communautarisme n'existait même pas il y a 20 ans. C'est fashion, comme tant d'autres fashion... Après tout, on peut aussi dire que les chasseurs de galinette cendrée en forêt de Sologne se "communautarisent", avec leurs bottes en caoutchouc, tant qu'à faire, puisqu'ils se regroupent en communauté, eux aussi.

De deux: Faire disparaître les "groupes humains", fabriquer des petits êtres égaux, fades, apatrides et asexués, c'est le principal job des nationaux-socialistes, avec en tête de file la gauche européenne et leurs ancêtres les Soviets. Mais les Soviets avaient essayé... ils ont eu des problèmes. Puis ces Soviets ont totalement disparu corps et bien, sans aucune attaque venant de l'extérieur.
Heureusement la nature fait souvent bien les choses.

FG 29/01/2016 22:45

... (mauvaise touche!) .... Maintenant ne font qu'un ! Bref interdisons kippa, foulard. Je suis pour défendre notre civilisation avec apreté.

citoyen 24/01/2016 09:28

LETTRE OUVERTE à Monsieur HAÏM KORSIA Grand RABBIN de France, Monsieur le président du CRIF, Monsieur MEYER HABIB député des français à l’Etranger. Et à tous ceux qui ont appelé au port de la Kippa.

J’ai bien entendu vos appels incitant tous les résidants de France à se « voiler » la tête d’une KIPPA.
J’ai le regret de vous répondre (malgré tout le profond respect que j’éprouve pour vos fonctions et vos charges), qu’en tant que Laïc et républicain Français (conflit de moralité suite au problème confessionnel et surtout ( au fascisme nationalisme) identitaire que représente, de plus en plus pour certains, la symbolique du port de la KIPPA en France).
Je m’excuse de ne pouvoir, pour toutes ces raisons et les raisons suivantes, m’associer à votre demande.

« La réaffirmation identitaire des juifs français passe depuis les années 1970-1980 principalement par la religion, qui n’est plus cantonnée à la seule sphère privée. Sa transformation en identité est facilitée par la confusion existante dans le judaïsme entre l’aspect national et religieux.
Cet attachement à la religion s’accompagne bien souvent d’un lien fort à Israël, comme pays et symbole. Or, si cela n’est pas une nouveauté, Israël a acquis depuis la guerre des Six Jours une importance croissante au sein de la communauté juive.
Au-delà du lien millénaire des juifs à leur terre ancestrale, il répond à lui seul aux quêtes identitaires, en constituant une terre, mais également une patrie, une culture, une histoire ou une idéologie.
Cet État, considéré comme la « maison du peuple juif », permet dès lors un lien d’appartenance à un territoire quelconque, même s’il diffère du lieu de naissance. Ainsi, de plus en plus de leaders religieux y effectuent leur formation rabbinique, ce qui leur octroie une légitimité supplémentaire. Une fois de retour en France, ils importent de nombreuses composantes du modèle religieux dominant en Israël.
Le renouveau religieux participe donc à la reconstruction du lien entre la diaspora juive française et Israël].
Des synagogues sont dès lors de plus en plus nombreuses à fêter Yom Haatzmaout, le jour « C’est pour cela que le rapport à Israël passe souvent par le lien communautaire.
Dans cet entre-soi, il est désormais possible de “vivre en Israël“, tout en restant en France, que ce soit par les moyens technologiques et d’information, dans un repli médiatique centré sur les événements israéliens ou communautaires, mais aussi par les nombreux contacts avec sa famille israélienne et les fréquents voyages vers ce pays. Comme le décrit Ephraïm Fino Edery du lycée Na’ale, il n’est plus nécessaire d’y vivre « (…) pour qu’Israël fasse partie de son identité.
Ce “lien diasporique“ à Israël ne conduit pas obligatoirement à l’alya, mais permet, au contraire, de rester en diaspora, tout en étant rattaché à son identité juive et à sa communauté.
Ce « sionisme transnational » trouve son origine dans l’affaiblissement de l’Etat-nation. Ainsi, le même phénomène engendre une distanciation de l’attachement républicain, mais aussi un repli sioniste, tout en restant en France, puisque cette identité peut être exprimée en diaspora.
La condition reste de faire de l’Etat d’Israël son principal centre d’intérêt.
Selon P. Klugman, le sionisme serait même devenu désormais une idéologie essentiellement diasporique, permettant au peuple juif sa fédération et lui octroyant son unité.
Dans un contexte du “tout ethnique“, de nombreux juifs ont pu ainsi renforcer leur lien d’appartenance au peuple juif, en réaction à leur « angoisse de perte » identitaire, sans que cela nécessite un engagement religieux et les contraintes l’accompagnant. »


Mais soyez –en assuré, tout comme vous je ressens une profonde amertume et un profond dégoût devant ces lâches agressions envers des français de confession juive.
Tout comme vous j’exprime une incommensurable révolte contre l’ignoble tentative d’assassinat dont à fait l’objet Monsieur Binjamin Amsllem, professeur à l’école (Franco- hébraïque ???? ) de Marseille .
Tout comme vous je suis dans une immense révolte contre l’horrible assassinat de Monsieur Alain Ghozland à son domicile de Créteil peu de temps après.

Tout comme j’aurai ressenti la même indignation s’agissant d’une victime : musulmane, chrétienne, protestante ou d’autres confessions.

Tout comme si ces victimes étaient : blanches, noires, jaunes ou de toutes autres couleurs de peau - femmes ou hommes.

Je n’ai pas, dans l’indignation d’échelle sélective ou de préférence.

Vous n’avez pas, il me semble, appelé tous les français à brandir un drapeau français lors de « l’égorgement en 2014 de monsieur Herve GOUDEL après son enlèvement et sa capture en Algérie.

Vous n’avez pas, il me semble appelé, tous les Français à se munir du drapeau républicain lors du meurtre en février 2015 de madame Fabienne TERRAL-CALMES institutrice à Albi.
Vous n’avez pas, il me semble appelé, tous les Français à chanter la Marseillaise lors de la décapitation, en Juin 2015, en Isère de monsieur Herve CORNARA.

C’est vrai que ces malheureuses victimes de la barbarie ne portaient pas sur elles de signes distinctifs religieux ou nationalistes identitaires.

Vous n’avez pas il me semble appelé tous les français de confession juives à se parer du Keffieh palestinien lors de l’horrible assassinat par crémation du jeune Mohammad Abou KHDEIR âgé de 16 ans à Jérusalem en Juillet 2014.

Vous n’avez pas, il me semble, appelé tous les français de confession juives à porter ce même Keffieh lors de l’assassinat par le feu de toute la famille DAWABSHEH brûlée vive dans leur maison à Douma en Cisjordanie.
Vous n’avez pas, il me semble, appelé tous les français de confession juive à s’indigner après qu’une jeune fille (adolescente à peine âgée de 16 ans) répondant au doux prénom de shira se soit fait poignarder lors de la Gay Pride de Jérusalem.

Vous n’avez, pas il me semble, appelé tous les français à confectionner une crèche de Noel lors de l’interdiction de celle-ci par le Grand Orient De France. C’est vrai que cela ne concernant pas l’allumage des immenses MENORAH sur toutes les places publiques des villes de France.

Vous n’avez, pas il me semble, appelé tous les français à porter une croix chrétienne lors des intrusions antichrétiennes des FEMENS dans diverses églises de France.
(C’est vrai qu’elles ne sont jamais entrées dans une synagogue)

Vous n’avez pas, il me semble, appelé tous les français à se parer d’une couronne d’épines lors de l’exposition du Piss and christ.
(C’est vrai que l’on retrouve cette recommandation – le corps du christ trempé dans de l’urine ou les excréments chauds - dans le Sefer Toledot Yeshu qui est encore commenté par certains rabbins y compris en France) !!!.

Vous n’avez pas, il me semble, appelé tous les français de confessions juives à s’indigner lorsque certaines chaines de télévision israéliennes transmettaient des émissions humoristiques où l’on pouvait apercevoir : Jésus transformé en singe et cloué sur une croix.

Tout comme vous ne vous êtes pas indigné, il me semble, lorsque certains RABBINS en appellent à brûler des églises.

Monsieur le Grand Rabbin de France et Monsieur MERGI , qu’avez-vous porté en réponses aux déclarations de Monsieur Bentzi Gosptein du mouvement raciste Lehava suite à l’incendie criminel de l’église de la Multiplication ???

Puis-je rappeler ses propos :
« La loi est simple, l’interprétation de Maïmonide est que l’on doit brûler l’idolâtrie. Il n’y a pas un seul Rabbin qui peut contester ce fait. Je pense que le gouvernement d’Israël doit l’appliquer.

Messieurs que vos silences ont été « assourdissant ». Vos silences ne font-ils pas l’apologie du terrorisme sioniste fasciste ??


Vous ne vous êtes pas indigné, il me semble, lorsqu’un certain RABBIN dans ses cours clame que :
«Christine, la mini-jupe et le parfum poison ont fait plus de morts que la shoah».

Vous ne vous indignez pas, il me semble
lorsque l’on peut lire sur certains blogs de consistoires que :

« Cela nous amène à un autre chantier essentiel : le renforcement de l’Identité juive de notre jeunesse, afin qu’elle soit le moins possible perméable à une certaine culture environnante. Car in fine, l’école juive est le meilleur rempart contre l’assimilation. »

Texte que nous trouvons déjà dans :

TRIBUNE JUIVE DU 23 SEPTEMBRE 1938
Dans l’article :
de quoi demain sera-t-il fait écrit par Ernest WEILL grand Rabbin de COLMAR

« A l'occasion de l'introduction des lois sociales, nombreux étaient ceux qui, parmi nous, avec une indifférence inqualifiable, ont préféré le chômage du lundi à celui du sabbat. Le "sabbat est démoli, ce fondement degranit du judaïsme. Les lois alimentaires et tout ce qui s'y rattache sont foulées aux pieds. Les lois de pureté sont tombées en désuétude. La Tora est ignorée, détrônée, refoulée dans un coin. Les mariages mixtes augmentent. La conséquence de tout cela est un matérialisme efféminant, un relâchement moral, une adoration du veau d'or.

Je puis vous fournir d’autres articles à d’autres dates

N’est-ce pas là du racisme ???

Par contre si un jour vous souhaitez inciter tous les français à acheter Le livre « Gader Haya » (la « barrière vivante »), de l’auteur israélienne Dorit Rabinyan, c’est avec grand plaisir que je suivrais vos excellents conseils.


Puis–je aussi vous rappeler les paroles de la prière à la république française, clamée dans chaque synagogue :

« PRIERE DU PEUPLE JUIF
POUR LA REPUBLIQUE FRANCAISE »

« Eternel, Maître du monde, Ta providence embrasse les
cieux et la terre ;
La force et la puissance t’appartiennent ; par toi seul,
tout s’élève et s’affermit.
De Ta demeure saint ö seigneur, bénis et protège la
République française et le peuple français. Amen.
Regarde avec bienveillance depuis Ta demeure sainte,
notre pays la République française et bénis le Peuple
français. Amen.
Que la France vive heureuse et prospère. Qu’elle soit
forte et grande par l’union et la concorde. Amen.
Que les rayons de ta lumière éclairant ceux qui
président aux destinées de l’Etat et font régner l’ordre
et la justice. Amen.
Que la France jouisse d’une paix durable et conserve
son rang glorieux au milieu des nations. Amen.
Accueille favorablement nos vœux et que les paroles de
nos lèvres et les sentiments de notre cœur trouvent
grâce devant toi, Ô Seigneur, notre créateur et notre libérateur. Amen.
Que l’Eternel accorde sa protection et sa bénédiction
pour nos soldats qui s’engagent partout dans le monde
pour défendre la France et ses valeurs.
Les forces morales, le courage et la ténacité qui les
Animent sont notre honneur. Amen.’

- Cette prière m’apporte plusieurs interrogations.
J’ignorai jusqu’à présent que dans la république Française se trouvaient deux peuples (le Peuple Juif et le Peuple français).
Pardon pour mon ignorance, je pensais Républicainement et laïquement que nous étions tous semblables donc :TOUS FRANCAIS.
Ce texte- cette prière - pourrai en laisser croire (peuple Juif ; peuple français ) que certains communautaristes souhaiteraient créer en France , un Etat dans l’Etat avec ses propres lois ses propres codes
- Je ne vous ferais pas non plus l’injure de vous faire remarquer que si le Peuple Juif prend un J majuscule,
- Le Peuple français est quant à lui mentionné avec un f minuscule.
- Le Peuple français serait-il « inférieur » au Peuple Juif ????
- Ensuite nous sommes depuis 1905 dans une République laïque avec séparation des églises et de l’Etat, comment donc pouvez vous mettre une République laïque sous protection d’un dieu ( fût-il juif ou non ???).
- Ne serait-il pas plus républicain de demander à ce que se soit à la république de protéger tous les dieux de tous les croyants qui se trouvent en France.
- Votre prière à la république n’est-elle pas un peu « ségrégationniste » ????


Monsieur le Grand Rabbin de France vous demandez à ce que tous les fans de l’O.M, en tant que républicain français, portent la KIPPA lors du prochain grand match.
Monsieur le grand RABBIN de France avez-vous remarqué quel est le drapeau qui fût brandi par « certains fans républicains Français » (et quelles en sont les couleurs) ; lors de match de foot France – Israël.
Il me semble pourtant que le drapeau de la République française ne peut laisser aucun doute : il est bien BLEU ; BLANC; ROUGE.
Je n’ai pas à jours entendu de vos lèvres sortir une parole républicaine pour dénoncer ce « crime de lèse majesté »

Leurs avez-vous demandé à ne brandir que le drapeau français ??.

Votre silence est bien assourdissant ,tout comme :
Je ne vous ai pas beaucoup entendu vos indignations, messieurs les « républicains » lorsque une élue de la république, la sénatrice madame Goy-Chavent à reçu des menaces de morts, il me semble qu’ailleurs que le député TRES républicain monsieur Meyer Habib faisait parti de la meute.

C’est peut-être votre façon d’être : « républicain français ».


Messieurs les donneurs d’ordres, vous créez aussi chez moi un malaise en appelant les français juifs à se couvrir d’une kippa.
Cela nous ramène à plus de 70 ans en arrière dans un pays la France, où tous les juifs y vivants se fondaient dans la Nation Française à tel point que l’ignoble salaud d’ hitler avait donné l’ordre au sénile Pétain d’obliger, (pour mieux les distingués des autres Français), les français juifs à porter sur la poitrine une étoile jaune.
Par votre demande vous être entrain d’avaliser cet ordre. Vous ne placez pas une étoile jaune sur la poitrine des juifs vivants en France, mais directement sur leur tête.
Quant à monsieur le député Meyer HABIB (député des français à l’étranger), pourrait-il me définir son rôle que je trouve assez ambigu??.
Est-il député à l’assemblée Nationale française et dans ce cas représente TOUS les français à l’étranger (quelles que soient leurs religions), ou n’est-il simplement qu’un représentant du Likud c'est-à-dire de la Knesset à l’assemblée nationale Française ???
Je me trompe sûrement, mais ses interventions à l’assemblée Nationale française pourrait donner à des esprits faibles, l’impression qu’il ne représente et ne défend que les intérêts des français Juifs vivants à en Israël).
Mais, j’en suis certain et très convaincu que ce n’est pas le cas.
Nuls doutes que monsieur Meyer HABIB en tant que représentant des Français à l’étranger, ferait tout son possible pour venir en aide à une famille française (chrétienne ou musulmane – que voulez-vous l’appel de Dieu leur demandant de descendre vers Israël), si celle-ci avait la ferme intention pour quelle raison que ce soit, de s’établir définitivement en ce pays, résider à Jérusalem dans la vieille ville et y trouver du travail ?? .
Je suis absolument convaincu que Monsieur MEYER HABIB député de tous les français à l’étranger irait de ce pas voir son ami monsieur le 1° ministre israélien pour trouver une solution et leur faciliter leur établissement.
Monsieur le député Meyer HABIB, pourrait-il me donner une réponse ???.

Monsieur le grand RABBIN de France et Messieurs, je pourrai vous sortir mille et autres exemples, mais je pense que je vais m’arrêter là.

Monsieur le Grand RABBIN de France et Messieurs autres, jamais je n’oserai croire que vous avez l’indignation sélective et tout autant identitaire nationaliste confessionnelle.

Venons- en au sujet actuel : le port de la KIPPA.

Vous demandez à ce que tous les Français portent une KIPPA.
Pourquoi le choix d’une KIPPA et non une croix chrétienne ou le drapeau de la république française ?? .
Les Chrétiens sont tout autant menacés dans le monde (y compris en France et en Israël) et de plus nous sommes il me semble en France pays de tradition chrétienne :
La France fille ainée de l’église.

« Il est vrai que la réaffirmation identitaire des juifs français passe depuis les années 1970-1980 principalement par la religion, qui n’est plus cantonnée à la seule sphère privée. Sa transformation en identité est facilitée par la confusion existante dans le judaïsme entre l’aspect national et religieux.
Cet attachement à la religion s’accompagne bien souvent d’un lien fort à Israël, comme pays et symbole. Cet État, considéré comme la « maison du peuple juif », permet dès lors un lien d’appartenance à un territoire quelconque, même s’il diffère du lieu de naissance.

De plus en plus de leaders religieux y effectuent leur formation rabbinique, ce qui leur octroie une légitimité supplémentaire. Une fois de retour en France, ils importent de nombreuses composantes du modèle religieux dominant en Israël. »



Mais comme le port de la KIPPA est l’objet de vote appel, pouvons nous parler (en personnes censées et responsables) de cet appel .

En tant que Grand RABBIN de France, vous n’êtes pas sans savoir ce que n’est ni une obligation de la bible, de la thora ou du talmud.

- Que celle –ci ne deviens vraiment obligatoire (du point de vue religieux) que lors de l’entrée dans une synagogue

- Qu’il n’existe pas UNE kippa, mais DES kippas.

Aussi le choix de la kippa, constitue autant un symbole religieux qu’un “outil de distinction“. Un symbole identitaire.

Un signe d’humilité
Plusieurs arguments sont invoqués pour justifier le port de la kippa. Le couvre-chef, autrefois l’apanage des prêtres seulement, serait devenu le signe de distinction d’une communauté éclatée au sein de la diaspora, qui a besoin de s’affirmer identitairement pour ne pas être diluée (pas d’assimilation, où par racisme, pas de mariage mixte).
D’autres avancent que la kippa se serait développée en opposition au christianisme, qui recommande à l’inverse de se découvrir en entrant dans une église.


Différentes sortes de kippas
Quoique qu’il en soit, aujourd’hui, la kippa est devenue un signe de ralliement et de reconnaissance.

Il en existe différentes, qui renvoient chacune à un univers particulier.
En Israël, les «ultras» de la colonisation portent des «kippas tricotées» («kippa Srouga»). Les fascistes d’extrême droite judéo-sionistes.

A la fois modernes et colorées, elles sont le signe distinctif d’une communauté politisée mais par forcément orthodoxe religieusement.
Plus austère, le porteur d’une kippa en velours noir a de bonnes chances d’être un ultraorthodoxe, très religieux, mais pas forcément sioniste.
La kippa en simple tissu, parfois attachée avec une barrette sera plutôt portée par les orthodoxes modernes.

Quant aux Hassidim, les juifs ultraorthodoxes, ils peuvent porter eux une kippa blanche tricotée, plus large que la moyenne.

Aussi monsieur le Grand Rabbin de France ,comme vous n’indiquez pas quel est le type de kippas que vous désireriez que porte l’ensemble des français et ne me sentant pas du tout solidaire, ni complice de ceux qui :

- Brûlent des églises
- Crachent à la figure des prêtres
- Brûlent des enfants et des adolescents
- Vandalisent des cimetières chrétiens
- Refusent dans les établissements scolaires des livres qui parlent d’histoire d’amour entre un homme et une femme de confession différente.

Voudriez vous que je porte la même Kippa que ceux qui ont :

- Brulé des enfants palestiniens ?
- poignardé la jeune adolescente lors de la parade de la Gay Pride
- Brûlent des Eglises



Je suis tout à fait certain Monsieur Joël Mergui (Consistoire) que votre colère est légitime lorsque vous annoncez :

« Il faut qu’on arrête de dire que ce sont des déséquilibrés »

Et bien sûr il ne fait aucun doute que vous incluez dans votre réquisitoire le terroriste d’extrême droite sioniste , Monsieur Yosef Haïm Ben David le jeune majeur responsable de l’assassinat criminel par le feu du jeune Mohamad.
Car n’êtes pas sans savoir que Ben Bavid, ce terroriste d’extrême droite sioniste s’est présenté à son procès avec un bulletin sanitaire pour plaider son état mental et son irresponsabilité lors des faits.

- ETC ; ETC

Etant un républicain Laïc Français, Je ne puis que me désolidariser de votre demande à tous les Français de porter une Kippa.

Mais vous pouvez être tout à fait certain monsieur le Grand Rabbin De France et autres Messieurs, que si demain, je me trouvais en situation de porter secours à toute personne agressée, portant soit :
Une Kippa ; un foulard, une perruque, un béret, une burqua ou une frumka, un crucifix, une cornette ou tout autre signe religieux.
Que cette personne soit de couleur plus ou moins foncée, jaune, blanche ou verte.

Je n’hésiterai pas une seconde à lui venir en aide.

Je sais qu’à la lecture de cette lettre, certains auront la tentation, pour me faire taire, pour museler le débat, de me traiter « d’antisémite ».
Aussi voici ma pensée et avec tout mon cœur :

« Je suis profondément, totalement, viscéralement, farouchement TRES Israélien dans les tracés définis en 1967, et je serai prêt à me battre pour protéger l’Etat d’Israël s’il le fallait ».

Je suis en « paroles » antisioniste, hors de ces tracés.

Quant à certains d’entre vous, traiter d’antisémites des personnes qui ne sont qu’antisionistes, vous font perdre et nier votre identité, votre propre histoire.
Où sont donc vos «passeurs d’histoire» qui vous font «oublier» vos propres héros en les ôtant de vos lieux de mémoires, les bannissant à jamais du devoir de mémoire.

Je vais vous en rappeler un parmi tant d’autres qui sont tombés aux oubliettes de votre histoire, de l’histoire de l’humanité.

Il s’agît d’un héros Juif du ghetto de Varsovie dont plus personne , en Israël ou ailleurs, ne mentionne le nom, un héros volontairement oublié de toutes les cérémonies.

Il s’agit de Marek EDELMAN ;

Ce Héros de la résistance Juive armée contre les nazis, antisioniste viscéral, l’homme qui n’a pas hésité à faire un parallèle entre l’insurrection du ghetto de Varsovie et les combattants palestiniens qu’il qualifiait de résistants.

Marek EDELMAN qui osait dire :
« En Israël, je me sens comme un touriste étranger »
« Chez moi, il n’y a pas de place pour un peuple élu, ni pour une terre promise »
« Quand on a voulu vivre au milieu de millions d’arabes, on doit se mêler à eux, et laisser l’assimilation et le métissage faire leur œuvre »
Marek EDELMAN à qui Israël refuse toujours de le compter parmi ses héros et de l’inscrire dans la mémoire de l’histoire Juive.

Israël Préférant Mordechaï ANIELEWICZ, l’homme qui s’est suicidé le 8 Mai 1943, au lieu de continuer la lutte.

Ce qui a fait dire à Marck EDELMAN : « Un chef n’a pas le droit de se suicider, il doit se battre jusqu’au bout ».

Oseriez-vous traiter Marek EDELMAN, l’antisioniste, le Héros juif du ghetto de Varsovie , d’antisémite ???
Qui sont d’après vous les racistes ???


En vous présentant, monsieur le Grand Rabbin de France et Messieurs autres, toute ma considération distinguée.

Phil 24/01/2016 13:00

Encore un pâté bourré de non-sens, de décalages et d'approximations, commis par quelqu'un qui, comme des millions d'autres, ne distingue pas le laïcisme de l'athéisme.

Monsieur le "laïc-républicain" (si ça peut bien signifier quelque chose - mais c'est vous qui vous définissez ainsi au début de votre texte), si vous ne croyez pas que les valeurs judéo-chrétiennes ont bâti la France, c’est que vous ne connaissez pas l’Histoire de votre propre pays. C'est sur ces principes-là qu'est fondée la France.

C'est précisément notre laïcité institutionnelle qui permet aux religions [celles reconnues officiellement par l'Etat] de vivre et de s'exprimer sur le territoire français. La laïcité est un espace qui reconnaît à chacun la liberté d'adhérer ou non à une religion/foi/obédience, de pratiquer ou de ne pas pratiquer, et d'être croyant ou d'être athée.
La séparation de l'Eglise et de l'Etat, actée en 1905, est précisément ce qui permet de faciliter l'existence des religions et leur dialogue avec l'Etat et la nation. Ces religions se vivent aussi bien dans la sphère privée que dans l'espace public et n'ont pas vocation à atteindre la liberté d'autrui.

L'intégrisme athéiste (et non pas "laïc"), quant à lui, est un intégrisme extrémiste comme les autres, parfois même pire.

FG 15/01/2016 08:51

Moi je pense que le rabbin a raison. Se balader dans les rue de Marseille ou dans le 93 par exemple avec une kippa c'est s'exposer à des exactions, des crachats, des commentaires haineux etc... et pourquoi pas des attaques et tentatives d'assassinat. On peut porter fièrement son identité mais il ne faut quand même pas être idiot. De plus, le porteur de kippa n'est pas armé pour se défendre en cas d'agression. Si on veut marcher la tête haute, il faut avoir pris les mesures nécessaires pour ne pas avoir le dessous.
Mais aussi, le kippa est un signe ostensible d'appartenance religieuse, ces signes sont prohibés par une loi, non ?

Je suis juif né dans les années 50, mes parents ont été cachés pendant la guerre, mes grand-parents fusillés par les Einsatzgruppen dans leur village en Pologne. Dans mon enfance, ce passé, non dit à l'époque, me pesait comme une menace. Mes parents, à pâques, allaient acheter des matzots chez Goldenberg, rue des Rosiers (il n'y en avait pas à l'épicerie du coin !), et la boîte de matzots, grande et cubique, était enveloppée dans du papier journal, pour que dans le métro personne (les antisémites !) ne voient les inscriptions hébraïques sur le boîte.
J'ai caché à l'école et au lycée mon origine juive jusqu'à la guerre des six jours où le juif honteux s'est effacé devant le juif conquérant. Il faut admettre que ce fut une libération.
Mais ce faisant, au XXIe siècle j'ai rencontré des gens qui se disaient juifs parce qu'ils avaient une grand-mère juive. Comme chez les nazis mais à l'envers. Ils voulaient absolument être juifs. J'en connais un qui s'est même fait circoncire à 25 ans ! Pas une révélation religieuse, une volonté d'appartenance. J'ai même connu des convertis, pas à cause d'un mariage, non pour être membre du peuple juif.
Il y a 40 ans, les juifs ne se vantaient pas d'être juifs ni les musulmans de l'être (j'ai connu des musulmans honteux, ça les emmerdait d'être des arabes, comme une tâche, ils changeaient leur prénom et Moktar devenait Maurice).
Et maintenant les goys blancs se convertissent au judaïsme et à l'islam. C'est un monde dirais-je comme un vieux réac ! Oui, c'était mieux avant, la France des clochers, ils sonnaient si bien la messe, et j'ai toujours regretté de ne pas y être convié.

Phil 14/01/2016 21:35

"il convient de saluer les fortes paroles du Premier Ministre samedi soir reconnaissant que la haine d'Israël était le vecteur principal de l'antisémitisme criminel"

Sans blague !?! Alors si ce Premier Ministre reconnait que la haine d'Israël est le vecteur principal de l'antisémitisme criminel, qu'attend-il pour flanquer un gros coup de balai dans sa télévision de service public et étatique ??

Articles

Catégories