Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 17:25

Paru dans FIGAROVOX - lefigaro.fr http://www.lefigaro.fr/vox/

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/10/20/31003-20151020ARTFIG00202-goldnadel-ce-qu-on-ne-dit-pas-de-la-guerre-des-couteaux.php

Publié le 20/10/2015

Goldnadel: Ce qu'on ne dit pas de la guerre des couteaux

FIGAROVOX/CHRONIQUE - Après un retour sur les propos de Delphine Ernotte sur les hommes blancs de plus de cinquante ans, Gilles-William Goldnadel livre son point de vue sur la guerre des couteaux en Israël.
 
Gilles-William Goldnadel est avocat et écrivain. Toutes les semaines, il décrypte l'actualité pour FigaroVox.
 
Cette semaine, libération de la parole aidant, je fais mon outing.

Je suis un mâle hétérosexuel français. Je suis même, circonstance aggravante, un mâle hétérosexuel français blanc de plus de cinquante ans. Et, comble de l'impudence, parmi ces cinq improbables qualités, seule la dernière me pose quelques regrets.

Si je m'écoutais, j'organiserais volontiers une «French pride» où même les catholiques traditionalistes auraient le droit de défiler fièrement, même s'ils n'ont pas une plume au milieu du fondement.
Je suis désormais un mâle blanc assumé. Et le pire, c'est que je la ramène. J'ai saisi la semaine dernière le CSA d'une réclamation contre Delphine Ernotte, notre nouvelle présidente de France télévision qui veut (ma précédente chronique) moins de blancs à la télévision publique.

J'ai rappelé à la haute autorité les nobles propos de notre président de la république et de son premier ministre qui, au lendemain d'une certaine controverse, ont proclamé urbi et orbi que «la République n'avait ni race, ni couleur».

Remarquez que ce n'est pas gagné, puisque le lendemain de ma saisine, je découvrais que le CSA faisait faire une enquête pour connaître le pourcentage de blancs sur les écrans couleur.
Décidément, je suis incorrigible: je n'arrive pas à me résoudre que l'on fasse exister le blanc rien que pour le dissoudre. A moins que ce ne soit pour le noircir.

Second outing. Qui n'est tout de même pas un scoop: dans la guerre des couteaux, je ne suis pas du côté du manche. Je n'arrive pas de gaieté de cœur et d'âme à me faire à l'idée que dans notre France en bonne voie de libération intellectuelle de l'intellectualisme xénophile, désincarné et rebelle aux faits, les ravages du palestinisme se poursuivent sans encombre.

En dehors des aveugles et malentendants volontaires, nul ne peut nier que ce sont des juifs, de préférence religieux, que des islamistes veulent tuer aux cris d' «Allah est grand». Que des fanatiques détruisent leurs lieux saints mécréants. Voilà qui n'est pas très différent de ce qu'on observe dans le reste de l'Orient.

Je serais stupide ou malhonnête de nier une dimension nationaliste arabe et palestinienne à cet islamisme criminel. Reste que dans leur éternelle compréhension de ses méthodes, les sympathisants de la cause sanctifiée légitiment donc des agressions délibérées contre des enfants innocents de 13 ans parce que juifs. Cela s'appelle l'approbation du terrorisme aveugle et raciste. Ou plutôt devrait s'appeler ainsi, en pays de raison.
Quant à la cause, et même si je suis minoritaire aujourd'hui pour le soutenir dans l'air d'un Paris télé-radioactif, je maintiens que c'est l'irrédentisme centenaire d'un mouvement national arabe de Palestine qui ne se résout pas à coexister à côté d'un État pour le peuple juif qui est la cause première d'une situation aujourd'hui obérée. Et non les implantations. Pardon, les colonies.

En Israël même, certains intellectuels de gauche, parfaitement respectables, ne partagent pas mon point de vue. Il n'est pas mauvais, parfois, de savoir penser contre soi, même à tort. Que le camp d'en face, ne sache jamais le faire est précisément la source du problème.

Il faut dire, à décharge, que l'Europe médiatique et extatique ne l'aide pas beaucoup à faire des efforts.
À ce dernier sujet, samedi après- midi, place de la «République», a été organisée une manifestation dont je ne sais si elle était autorisée, en soutien aux Palestiniens. L'un des orateurs islamistes a réclamé haut et fort «des armes pour le Hamas! Des armes pour le djihad!» Un autre de demander de cibler les commerçants juifs. Je tiens à la disposition des médias le film des événements, pour autant qu'ils en manifestent soudainement l'intérêt.

Dernier outing. J'ai beau présider «Avocats Sans Frontières», je tiens à celles de la France.
Circonstances aggravantes, je n'ai rien contre les murs. Et cela, toute modestie mise à part, il faut être un mâle blanc particulièrement dominant pour oser le reconnaître. Il n'y a rien qui ait plus aujourd'hui mauvaise presse que le mur. Je crains pour les maçons. Toute honte bue, j'avoue être content que ma maison possède de bons murs porteurs pour qu'elle tienne debout, et des murs extérieurs pour empêcher les importuns et les assassins d'y pénétrer la nuit tombée.

Je tiens au mur de la vie privée. Je comprends que les Israéliens se soient résignés à édifier un mur - qui n'en est pas un - qui a sauvé des centaines de vies humaines. J'observe que les pays de l'Est qui sont contraints d'ériger des murs pour pallier les carences d'une Europe réduite d'aller acheter sa protection à un dictateur islamiste mégalomane, sont ceux qui savent que le seul mur détestable, c'est celui, comme à Berlin, qui n'empêche pas d'entrer, mais de sortir.

Le premier mur à détruire d'urgence et pour de bon s'appelle le mur des cons.

Gilles William Goldnadel ©

Partager cet article

Repost 0
Published by GOLDNADEL Gilles William
commenter cet article

commentaires

Phil 25/10/2015 20:55

Me GWG je vous trouve bien urbain envers la Ernotte, car ses puantes immonderies ne sont pas du tout du ressort de la mollesse du CSA. Aux mêmes motifs qu'un Mladic ou qu'un Milosevic, elle doit être poursuivie par le TPI pour racisme, propagation de la haine raciale, et appel au génocide pour ses propos sans équivoque. Au nom de quoi les foudres du ciel ne devraient s'abattre que sur Nadine Morano ?

Quant à Pédalo-Scooter 1er et son Valls de service, s'il vivaient la vraie vie des Français, ils comprendraient qu'affirmer que «la République n'aurait ni race ni couleur» est complètement ridicule puisque leur propre camp politique réclame, et obtient, depuis des lustres une France «multiraciale». Faudrait savoir...

PJSC 23/10/2015 17:30

Je pense que l’État d’Israël aurait du être créé juste après la déclaration de Balfour. Il n'y aurait pas eu la Shoa et l'Israël d'aujourd'hui ne serait pas un miracle tous les jours renouvelé. Les cons existaient déjà à l'époque. Quant au mur des cons, ce n'est pas si facile que cela à détruire, les cons ça volent...... Je finirai sur une note d'humour en revenant sur votre premier outing, "...de plus de cinquante ans.", "...me pose quelques regrets.". Regrets pour le mètre qui raccourcit ou regrets pour la performance ?

PJSC 23/10/2015 17:45

Il n'en demeure pas moins que votre billet est remarquable, Maître.

Jules 22/10/2015 11:03

Meyer Habib bafouille. Ne sait pas parler français. S'énèrve. Trouve des arguments bidons. La moindre personne non avertit sur le conflit israélo palestinien qui suivrait un débat avec Meyer Habib aurait beaucoup de mal à se ranger de son côté. Il est vraiment pas convaincant. Il fait limite du tort au sionisme.

Coco 22/10/2015 18:11

100% d'accord avec Jules.

Phil 22/10/2015 12:38

Au sionisme peut-être pas... aux Juifs de France plus probablement.

paris 21/10/2015 14:48

Contrairement à Golnadel , je ne suis pas hétérosexuel mais , plus simplement , j 'ai une orientation sexuelle normale.
Avoir une " orientation sexuelle normale " , c 'est cela que n 'aime pas entendre les partisans du lobby gay .

jorris 21/10/2015 11:18

C'est vous qui devriez débattre à la TV. Meyer Habib est nul.

Coco 22/10/2015 13:45

Jorris, je suis complètement d'accord sur le fait qu'il n'y a pas un seul goy qui pourrait etre convaincu par Habib. Il n'a pas grand chose pour lui, le malheureux. Faut pas oublier qu'il a été élu député un peu par accident. Et puis, fallait voir la liste des candidats. C'est vraiment désespérant.

Quant à Finkielkraut, s'il présente infiniment mieux que Habib, ce qu'il dit sur Israel est digne d'un gauchiste de shalom archav. Mais les juifs sont si heureux d'avoir quelqu'un qui s'exprime bien, qu' ils se laissent bercer par la musique et se fichent des paroles. C'est la seule explication que je vois a cette admiration sourde que les juifs de France ont pour cet homme qu'on présente d'une façon étonnante comme un défenseur d'Israel.

jorris 22/10/2015 11:00

@ Coco : Finkie n'est pas nul, il est pas assez agressif ET trop stressé, c'est trop simple de le tourner en ridicule. Il faut leur rentrer dedans mais en parlant leur langage. Meyer Habib parle de la bible et parle de la syrie alors que tout les téléspectateurs n'en n'ont rien à foutre de ça. Il faut leur dire que y'a un racisme anti-juif inhérent à la culture arabe. Y'a pas de raison d'avoir peur de le dire. Faut mettre les pieds dans le plat comme Netanyahu même si c'est un brin démago, ça fait parler et maintenant chacun sait que le leader palestinien d'avant la guerre était pote avec Hitler. Pour les français bien pensants, ça doit au moins les faire réfléchir. Ca c'est bon ca!

Coco 21/10/2015 17:40

Quant a Goldnadel qui défend tant l'identité de la France, il ferait bien de regarder comment a voté cette France à l'Unesco lors de l'adoption d'une résolution qui transforme le Caveau des Patriarches et le Tombeau de Rachel en lieux saints musulmans.

Coco 21/10/2015 17:24

C'est vrai qu'il est nul. Mais je préfère encore ce nul a Finkielkraut qui dit qu'il faut 'contraindre Israel'. Voudrait-il qu'on contraigne Israel en bombardant les implantations ? Qu'on égorge les 'colons' ? Habib tout nul qu'il est, vaut cent fois mieux que ce Finkielkraut.

Phil 21/10/2015 16:24

À la télé, ils préfèrent les nuls.
Ils ont leurs propres raison pour cela.

Articles

Catégories